Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 avril 2014 6 19 /04 /avril /2014 17:01

Le Commissaire européen français Michel Barnier, en charge du Marché intérieur et des services, s'est retrouvé en première ligne dans la dynamique de gestion de la crise économique et financière engagée par la Commission européenne.

Particulièrement déterminé à rechercher des réponses appropriées à chacune des facettes de la crise financière, remarquablement entouré, toujours à l'écoute des différentes catégories de protagonistes et victimes de cette première crise systémique grave que la Commission européenne avait à affronter, n'ayant cesse de chercher à satisfaire l'intérêt général européen sans jamais lui sacrifier les intérêts sectoriels, Michel Barnier, dans ce 2nd mandat au sein d'un collège de Commissaires, a été tout simplement à la hauteur de sa tâche.

Et ce, d'autant plus qu'il a su simultanément oeuvrer à l'élaboration de l'Acte II du marché intérieur tout en créant les conditions d'une première initiative européenne d'envergure à l'égard de l'économie européenne de défense.

Le PPE aurait dû avoir le tact de lui reconnaître ce succès dans une période des plus difficile de la lente construction européenne, en lui accordant le statut de tête de liste pour les élections européennes.

Il n'en a rien été, Jean-Claude Junker, europhile convaincu en même temps que longtemps Premier ministre et ministre des finances d'un Etat - le Luxembourg - dont les comportements en matière financière et fiscale sont connus pour ne pas être des plus exemplaires, voire même trop souvent contraires (doux euphémisme !) à l'esprit comme à la lettre des mesures adoptées par le Conseil Ecofin ou par le Conseil de l'euro qu'il a eu à présider, lui ayant été préféré, à son plus grand désarroi.

Sachons lui dire toute notre reconnaissance, notre estime, et notre amitié, et n'oublions pas de lui proposer de nouvelles fonctions à la mesure de son talent !

Un talent, une détermination, une vision, une compétence et un engagement européen sans équivalent que seul a possédé au sein du collège de la Commission Barroso II - à l'exception sans doute de Mme Vivian Reding, Le commissaire européen à la Justice, aux Droits fondamentaux et à la Citoyenneté - un 'ovni' comme lui qui se définit comme un gaulliste européiste - appellation derrière laquelle je me reconnais également -.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Penser pour agir !

" Je préférerai toujours les choses aux mots,
et la pensée à la rime !
 "
 

(Voltaire)

 

" L'homme libre est celui qui n'a pas peur d'aller

jusqu'au bout de sa pensée "

(Léon Blum)

 

"La démocratie est d'abord un état d'esprit"

(Pierre Mendès France)  

 

 

Recherche

Catégories