Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par ERASME

Ce jour du 9 Av qui commence ce soir est le plus sombre du calendrier juif. 

Ce jour du 9 Av de l’an 586 avant notre ère où le 1er Temple de Jérusalem est détruit par les babyloniens de Nabuchodonosor et où plus de cent milles juifs périront. 

Ce jour du 9 Av de l’an 70 avant notre ère où le deuxième Temple est détruit par l’empereur romain Titus faisant deux millions de morts.

Ce jour du 9 Av où les hébreux dans le désert subissent la punition de ne pas pouvoir entrer en terre d’Israël après le terrible compte-rendu des douze explorateurs.

Ce jour du 9 Av de l’an 135 après nôtre ère où la révolte de Bar Kochba est décimée par l’empereur romain Hadrien et où plus de cent milles juifs seront tués à Betar.

Ce jour du 9 Av 1492 où l’inquisition espagnole décide l’expulsion des juifs d’Espagne. 

Ce jour du 9 Av 1942 où commence la déportation des juifs du ghetto de Varsovie vers les camps de la mort.

En ce jour du 9 Av, les juifs du monde entier se souviennent et sont en deuil. 


Il n’y a pas d’avenir sans mémoire. 

Le secret de Ticha BéAv ; le 9 du mois de Av, par Eric Daniel El-Baze

(Extrait du 4ème livre de notre collection SECRETS DE KABBALE, retranscription du commentaire Kabbalistiques des 5 Livres de la Torah)

DEVARIM – LE DEUTERONOME

https://www.edilivre.com/secrets-de-kabbale-livre-5-devarim…

... Et Parce que les explorateurs médirent sur la Terre, la nuit du « 9 Av », D.ieu décréta ; « vous avez pleuré pour rien cette nuit là, désormais vous pleurerez pour toutes les générations à venir sur la destruction des deux Temples, car ils vous seront enlevés. Ce jour là, restera pour vous un jour de deuil, tout au long de votre histoire » (voir Paracha 37 – Chelakh Lékha de notre livre Bamidbar).

La Parasha « Dévarim », est toujours lue le « Shabbat » qui précède « Tisha BéAv » (le 9 du mois de Av, aujourd’hui ), elle est la 44ème Paracha. Le chiffre 44 est la valeur numérique de « Dam » (Dalèt, Mèm), le sang, mot qui évoque la vie et la renaissance, mais aussi, la mort et la souffrance. En ce sens, le deuil de « Ticha BéAv », est à rapprocher d’une autre tristesse ; celle de la servitude que connurent les enfants d’Israël en Egypte.

Si « Pessa’h » (la fête de la Délivrance), représente la foi (la Matsa, le pain azyme, est appelée le pain de la foi), « Ticha BéAv », signe le jour de l’incrédulité qui vaudra d’abord à la génération du désert de se voir refuser l’entrée en Terre sainte, et ensuite, le jour qui débutera les 2000 années de l’exil du peuple d’Israël (suite à la destruction du 2ème Temple par Titus, le 9 Av de l’an 70 de l’e.c).

Cependant nous dit la Kabbale, le sens profond et secret de « Ticha BéAv », est la Rédemption finale, car ; « le jour où les 2 Temples ont été détruits est le jour où le 3ème Temple sera reconstruit ! ».C’est ce que confirme la Guématria : « la valeur de l’expression Ticha BéAv est 780, et celle de sa forme développée (ou prononcée) est 1847. La valeur des lettres cachées (qui se prononcent mais ne s’écrivent pas) de l’expression Ticha BéAv est donc égale à 1067 (1847- 780), soit la valeur de l’expression Beith Ha Shlishi ; le Troisième Temple ! ».

Ainsi, le « Nistar de Ticha BéAv », ce qui est caché dans l’expression le 9 du mois de Av; «est que le potentiel de reconstruction du 3ème Temple, était déjà inclus dans le jour (le 9 Av) où les deux Temples ont été détruits ». Voilà pourquoi ; « après la destruction du 2ème Temple, il restera une vision : celle de sa reconstruction ! ». La Guématria le calcule ;

1.La différence entre les expressions Temple sacré, « Beith HaMiqdash » ( valeur 861) et « Ticha BéAv », le 9 du mois de Av (valeur 780), donne 81 (861-780), soit la Guématria du mot vision ou « ’Hizayon ». 


2.Le nombre total de jours qui séparent le début de la fête « Pessa’h », de « Ticha BéAv », est très exactement de 111 jours ; 111 est la Guématria du mot « Pélé » (Pé, Laméd, Aléf), la Merveille, qui est un autre nom de «Mashia’h» (Isaïe 9,5). Rappelons à ce titre que l’avènement du Roi Messie signera le rétablissement du 3ème Temple, et que le mot « Pélé » correspond à l’inversion de la forme développée de la lettre « Aléf » (Aléf, Laméd, Pé) qui désigne le « Sceau du Roi ». 


3.Enfin, l’expression « Ticha BéAv », peut être également dite « Téit BéAv », littéralement le 9 de Av (la lettre Téit ט, étant la façon d’écrire le chiffre 9 en hébreu). La forme développée du « Téit » étant « Téit-Yod-Tav », sa valeur 419, rajoutée à celle de l’expression « BéAv », de Av, égale à 5, dévoile la Guématria 424 (419 + 5), qui correspond très exactement à la valeur de l’expression « Mashia’h ben David », le Messie fils de David.

Shavoua Tov vé Tsom Kal à vous toutes et vous tous

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article