Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par ERASME

Par ce néologisme « futurite », nous souhaitons révéler une maladie de l’avenir dont le processus de développement débute par une carence, suivie d’une explosion et se termine par une gigantesque poussée de fièvre.

Carence d’avenir dans les années 2000 : Internet était déjà là ainsi que des niveaux supranationaux de gouvernance à finir de penser (UE notamment). Mais, force fut de constater que l’Occident était en panne de vision, de projet, d’avenir : cécité à l’impératif de changement, refus des systèmes en place à se remettre en question, élites arrimées à leurs prés carrés pour qui les réalités changeantes du monde étaient dans le meilleur des cas des sujets de contrariété. Explosion d’avenirs dans les années 2010 : Mais les choses ont bien changé ensuite et on a assisté depuis une dizaine d’années à une explosion tout aussi pathologique de l’offre en matière d’avenirs, chacun y allant de ses prédictions, innovations, projets et visions d’avenir,… , imaginant le futur vierge et ouvert à sa seule volonté. Dans un monde physiquement plein, l’avenir est apparu comme la seule terra incognita ouverte aux aventuriers qui s’y ruent encore dans le plus grand désordre. Malheureusement le futur est aussi plein que le présent et, sans carte fiable de ses réalités dures, c’est un grand carambolage d’avenirs qui en résulte, parfaitement exprimé par toutes les tensions politiques et géopolitiques traversant de fait la planète...lire la suite sur geab.eu

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article