Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par ERASME

" La première partie de l’Enracinement est consacrée aux besoins de l’âme. Certains des besoins de l’âme humaine qu’identifie Simone Weil peuvent surprendre si on y regarde de loin. On y trouve certes la liberté, la sécurité, la vérité ; mais aussi l’obéissance, le châtiment et le risque. C’est une vision profonde, stimulante touchant les notions de droits et de devoirs, du rapport des l’individu à la collectivité et des êtres humains entre eux.

Son point de départ est la notion d’obligation, qui prévaut sur celles de droit et de devoir :

« Cela n’a pas de sens de dire que les hommes ont, d’une part des droits, d’autre part des devoirs. (…) Un homme, considéré en lui-même, a seulement des devoirs, parmi lesquels se trouvent certains devoirs envers lui-même. Les autres, considérés de son point de vue, ont seulement des droits. »

Les obligations que nous avons les uns envers les autres sont ce qui nous lient. Si on se place du point de vue de l’individu, un être humain n’a que des devoirs. De mon point de vue, je n’ai que des obligations et autrui n’a que des droits. C’est en reconnaissant que j’ai a des obligations envers un autre que cet autre peut avoir des droits. Et inversement.

Les obligations que l’on a envers les autres humains répondent à leurs besoins fondamentaux. Si un humain a faim, il y a obligation à lui donner de la nourriture. ..."

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article