Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par ERASME

" Quel est, à votre avis, l’avenir de la culture européenne, après cette guerre ?

— Je n’ai jamais cru à l’existence d’une culture européenne. La culture européenne n’existe pas. Il a existé certes, à quelques moments, une culture vaguement européenne, parfois franco-anglaise, parfois anglo-française, au XVIIe et au XVIIIe siècle. Mais ce que l’on entend aujourd’hui par Europe n’a rien de ce qui caractérisait cette époque, et ne possède nullement une culture homogène. Pour définir l’Europe, on devrait utiliser une tournure négative : ce qui n’est pas l’Asie.

» Je crois cependant qu’une nouvelle culture est en gestation : la culture de l’Atlantique. Nous avons connu, à l’époque romaine et sous les Byzantins, une culture méditerranéenne, qui n’était pas non plus, à proprement parler, une culture européenne.

» De cette culture atlantique fera partie l’ouest de l’Europe, car on devine que l’est sera directement sous l’influence de la Russie. Quant à la France, même dans une France où le communisme jouerait un grand rôle, je pense qu’elle s’orientera vers l’Atlantique.

» Je n’ignore pas que la France craint l’influence américaine. Mais il ne s’agit pas seulement d’influence. Non seulement parce que l’influence suppose une part de réciprocité (la Grèce sur Rome, la Perse sur l’Arabie), mais aussi parce que les nouvelles cultures ne sont plus la somme de celles qui nous ont précédés, mais leur métamorphose.

» Ce panorama n’implique pas forcément une orientation de la politique française vers l’Amérique. La politique joue un grand rôle dans l’évolution de la culture, mais par des chemins imprévus et peu rationnels. Les questions de culture se posent en termes de destin. Celles de politique sont différentes, même si Napoléon pensait, à tort, que la politique était le destin.

» Certains pays d’Amérique latine joueront, au sein de cette nouvelle culture atlantique, une influence de type spirituel et indirect. Les Etats-Unis constitueront certainement l’axe principal de cette culture. Mais d’autres éléments, comme l’exceptionnel tempérament pictural du Mexique et la sensibilité d’origine indigène que l’on trouve dans d’autres pays d’Amérique, se retrouveront dans le creuset. Ainsi que ces signes cosmiques de l’animal et de la terre qui abondent dans les cultures d’Amérique latine."

" Laissez-moi vous raconter comment s’est déroulée l’une des opérations de plus grande envergure réalisées par les Forces françaises de l’intérieur. L’événement eut lieu juste après le débarquement : il fallait empêcher une grande colonne de chars lourds allemands d’atteindre la Normandie. Nous avons commencé par miner toutes les routes de la région où les tanks étaient concentrés. Les Allemands perdirent quelques chars, virent leur avancée retardée, mais ils passèrent. Entre-temps, un peu plus loin, la Résistance avait fait sauter les voies ferrées. Les Allemands réussirent à les réparer. Mais les maquis firent alors exploser les tunnels. Le convoi dut alors dévier sa route jusqu’à Bordeaux à la recherche d’autres trains, car les tanks ne pouvaient atteindre par leurs propres moyens la Normandie sans se détériorer et devenir inutiles pour le combat. A Bordeaux, la Résistance réussit alors à faire sauter l’ensemble des voies ferrées, à l’exception de celle menant à Paris, qui était formidablement surveillée et protégée. C’est cette direction que prit finalement le convoi allemand. Mais la Résistance alerta alors les forces aériennes britanniques, la RAF, en leur indiquant avec précision la voie et l’heure de départ. Le convoi put ainsi être bombardé et 75 % des tanks détruits...
» C’était cela, me semble-t-il, l’essentiel. Faire perdre aux Allemands des minutes, des heures, des jours, qui étaient précieux au moment du débarquement. Pour empêcher une concentration de forces supérieure aux forces alliées et susceptible de faire échouer l’opération.
» La résistance des villes et des campagnes, avec leurs 75 000 torturés, a préservé la pureté du cœur de la France. Cette Résistance et l’Armée secrète des maquis sont l’honneur même de ce pays. »"

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article