Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par ERASME

L’intelligence artificielle et le transhumanisme sont-ils les nouveaux dangers de l’humanité ? 

Un médecin-chercheur (le Pr François Berger) et un philosophe (Jean-Michel Besnier) ont débattu sur la question, lors d’une table ronde qui s’est déroulée le 2 juillet dernier, à l’Université d’été de la e-santé.

Comment l’IA pourrait à terme impacter l’exercice des professionnels de santé ? Quelles seront les conséquences en matière de prévention ou de prise en charge ?

Compte-rendu d’échanges passionnants en deux parties. 

« Nous sommes angoissés à l’idée de mourir et prêts à donner les pleins pouvoirs à tout ce qui est censé nous assurer la survie. Dans le contexte des nouvelles technologies, nous assistons aujourd’hui à une espèce d’écrasement des valeurs d’humanité au profit des valeurs de survie biologique. »

 « Nous découvrons face à la puissance et l’hyperpuissance des machines notre grande faiblesse. Nous avons engendré les machines qui nous écrasent littéralement. »
 
Mais cette humiliation pourrait déboucher sur une résistance salutaire pour les êtres humains. Car elle pourrait révéler et réhabiliter notre profonde humanité. « Les hommes se rebiffent aujourd’hui en disant « l’intelligence humaine, ce n’est pas uniquement la faculté de résoudre des problèmes », un domaine dans lequel les machines font bien mieux que nous. Mais l’intelligence, c’est aussi la faculté de résister aux instincts et aux automatismes de nos comportements. Or, on veut nous vendre de l’IA en oubliant cette dimension-là. Il y a donc quelque chose qui va réhabiliter l’humain et la relation humaine parce que nous ne sommes pas des dispositifs fonctionnant sur la base d’automatismes. »

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article