Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 novembre 2020 1 23 /11 /novembre /2020 23:22

 "L’Europe a une avance indéniable en matière de protection des consommateurs et des entreprises vis-à-vis des plates-formes du numérique. Le règlement général sur la protection des données (RGPD) a accru la protection des personnes physiques. Le nouveau règlement P2B renforce la protection des entreprises qui vendent via des plates-formes Internet. Le futur règlement européen Digital Service Act va inclure des mesures pour assurer la sécurité des utilisateurs en ligne des plates-formes et imposer le partage de données avec les entreprises concurrentes.

Mais à l’heure où se dessine une montée en puissance inédite du numérique et des plates-formes pour répondre aux défis posés par la crise due au Covid-19, il est urgent de mettre à l’agenda la question de l’interopérabilité des données, d’encourager et de soutenir les initiatives qui visent à la rendre opérationnelle, de poser les bases légales de son déploiement, bref, de ne pas laisser le débat sur la structuration des plates-formes aux seuls techniciens. 

Car la structuration actuelle du Web est, à de très nombreux égards, non optimale. L’élément-clé d’une plate-forme est l’effet de réseau et la quantité d’utilisateurs qu’elle peut mettre en relation. En conséquence, il n’y a pas de place pour les nouveaux entrants. On se prive ainsi d’innovation et de services adaptés à la variété de nos usages : les alternatives à Facebook, WhatsApp, Uber, Airbnb, Amazon existent, mais sont limitées par le faible nombre d’utilisateurs. On se prive aussi de loyales conditions de concurrence. Des lois visant à empêcher les monopoles ont été mises en place au XXe siècle. Pourquoi n’applique-t-on pas la même logique au monde des plates-formes ?

De nouveaux acteurs 

La solution n’est ni le RGPD, ni le règlement P2B, ni les « plans de soutien » nationaux ou européens animés par la volonté de faire émerger des « géants locaux », si peu couronnés de succès, malgré leurs vertus. La solution réside dans l’interopérabilité. 

L’interopérabilité est la capacité d’échanger des informations et d’utiliser mutuellement les informations échangées. Dans le cas du téléphone, par exemple, les utilisateurs des différents opérateurs peuvent se parler. Dans le cas des plates-formes, l’interopérabilité permettra à différents acteurs d’exister ensemble sur le marché, en mutualisant les « effets de réseaux ».

Mettre en place cette interopérabilité est désormais possible.  ..."

Partager cet article
Repost0

commentaires

Penser pour agir !

" Je préférerai toujours les choses aux mots,
et la pensée à la rime !
 "
 

(Voltaire)

 

" L'homme libre est celui qui n'a pas peur d'aller

jusqu'au bout de sa pensée "

(Léon Blum)

 

"La démocratie est d'abord un état d'esprit"

(Pierre Mendès France)  

 

 

Recherche

Catégories