Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par ERASME

Ayant à faire face à des démocraties qui agonisent, à des administrations qui se délitent, à des gouvernances qui se détériorent, à une méfiance qui s’installe parmi les citoyens et à un pouvoir qui perd du sens, les Etats, à l’instar de la France, cherchent à tirer parti du numérique et de l’intelligence artificielle pour proposer des pistes nouvelles pour un projet de gouvernance doté de nouvelles légitimités et de nouveaux outils d’efficience porteurs d’une autre culture de service public, d’intérêt général et de gestion du bien public.

Des initiatives de gouvernement ouvert, souvent désigné comme l'e-gouvernement, l’administration numérique ou la démocratie 2.0, visent à rétablir le lien entre les citoyens, les élus et les fonctionnaires en augmentant la transparence des projets et des initiatives en même temps que les possibilités de collaboration 'top-down' et 'bottom-up' avec le plus grand nombre lors de leur concrétisation, les citoyens 'connectés' se trouvant dès lors en capacité de partager à titre individuel ou collectif leur vision de la société et de débattre des choix politiques dans des fora électroniques en ligne ou encore de surveiller l'intégrité des institutions démocratiques et la qualité des services publics.

La contribution qui figure ci-dessous (voir le pdf) propose une exploration des processus de transformation numérique qui opèrent aujourd’hui en France, une analyse des inquiétudes qu’ils soulèvent et un questionnement sur la nature démocratique de l’Etat de droit 2.0. En conclusion, elle explore les pistes de progrès nécessaires pour l'adapter aux défis que lui posent ces processus de transformation !  

Elle propose un extrait - en même temps qu'elle l'actualise - de l'ouvrage intitulé De l'adaptation de l'état de droit aux défis du numérique - Analyse du cas particulier de la France préfacé par Gérard Longuet, et publié aux Editions Entremises (Collection Carte blanche - ISBN 978-2-38255-023-6 )  

« Il ne sert à rien de dire “Nous avons fait de notre mieux”. Il faut réussir à faire ce qui est nécessaire. »

(Winston Churchill)

 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article