Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par ERASME

Pour mieux comprendre les contradictions des mesures sanitaires de confinement, faisons un peu de philosophie en distinguant « vie » et « existence ». Attention, cette opposition n’est pas ontologique mais éthique, il ne s’agit surtout pas de la différentiation âme-corps ou nature-culture. Pour sauver des vies, l’Etat impose à tous l’aliénation de son existence. Le mal-être ressenti est en passe de provoquer l’inverse de ce que l’Etat voulait : suicides, conflit entre jeunes et vieux, psychopathologies, délabrement social, crise économique, recul des naissances et des mariages… tout cela scie la branche sur laquelle la vie repose, au nom de la vie. Peut-on vivre sans exister ? Est-ce souhaitable ? La fin de la « bamboche » et des spectacles que les médecins urgentistes réclament est-elle humainement acceptable ? Jusqu’où est-on prêt à rabaisser l’existence pour rester en vie ? Qui doit en décider ?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article