Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par ERASME

" Le double mouvement du gaullisme aura été de reconstruire l’État par la France et la France par l’État. Puisque l’État français, ayant déserté la France, avait entrepris de séparer la France des Français, il s'agissait d'autre chose que de mettre entre parenthèses les années d'occupation, non pas seulement parce que celles-ci demeuraient présentes à la conscience française mais surtout parce que la libération était une preuve vivante que le relèvement de la France et celui de la République se confondaient. D'où l'interpénétration réussie des idées du Conseil National de la Résistance et celles d'un Général formé aux traditions intellectuelles de la droite.
"Cependant la démonstration aura été faite - en 1946 et en 1958 - que si le gaullisme est parvenu, avec de Gaulle à rassembler deux fois en vingt ans le peuple français, ce ne fut jamais qu'a la faveur d'une situation de crise extrême. Le gaullisme n'est jamais parvenu à cimenter durablement la base sociale qui aurait correspondu à son concept. La preuve en est la rapidité avec laquelle ceux qui, les plus nombreux assurément, étant venus au gaullisme avec de Gaulle de la droite, y sont retournés après lui. (...)
"Il est tout à fait vain de regretter que ce soit un homme venu de droite, devenu peut-être seul de son espèce un républicain des deux rives, que l'histoire aura investi de la mission de tenir en respect les adversaires de la République. Car c'est contre celle-ci, en même temps que contre de Gaulle - et après lui - que l'atlantisme et le libéralisme qui se sont toujours donné la main, chacun servant tour à tour de fourrier à l'autre, n'ont jamais cessé de former la trame du linceul patiemment préparé par nos élites pour l'ensevelir."
Didier Motchane - Citoyens actualités, supplément n°99, décembre 1997.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article