Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par ERASME

" [...] Les cultures politiques nationales forment encore le prisme obligé à travers lequel les événements qui affectent l’Union européenne sont perçus et pensés dans chaque État. Une culture politique européenne fait encore largement défaut, de même qu’une information de masse qui soit honnête et impartiale, sans compter la méconnaissance réciproque des peuples européens les uns par rapport aux autres. Faute d’espace public européen, il peut sembler périlleux d’éveiller les nationalismes et les populismesen proposant un projet européen en termes de souveraineté.

Mais en attendant, le refus de poser la question de la souveraineté constituante revient à abandonner cette souveraineté à des acteurs qui ne sont ni légitimes ni responsables, mais en revanche puissants : banques, agences de notations, marchés financiers, paradis fiscaux… décident finalement du sort des peuples d’Europe. Et ceux-ci n’ont voix au chapitre que tous les cinq ans dans une élection de second ordre, qui demeure avant tout nationale et qu’ils désertent parce qu’ils ont le sentiment qu’elle ne leur donne aucune prise réelle sur leur destin collectif ! Il est plus que temps que les gouvernements européens, issus eux-mêmes de ces souverains nationaux, leur donnent la parole. C’est à ces souverains légitimes européens, à savoir les peuples européens et leurs gouvernements, de conjuguer leurs forces pour que l’Union européenne devienne autre chose qu’une association de syndics de faillite ! "
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article