Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Patrice Cardot

« Chacun se prépare contre l’agression probable du voisin et interprète ses préparatifs comme la confirmation de ses tendances agressives. »

(René Girard, anthropologue, historien et philosophe français (1923-2015), in « La Violence et le Sacré »)

Ni la paix, ni la stabilité stratégique, ni l’entente cordiale entre les Etats et les Peuples ne gouvernent les relations internationales ni les desseins politiques articulés sur des idéologies de domination et de refus de toute altérité. 
L’Histoire de l’humanité semble n’avoir pas connu depuis ses origines de pause où régna la concorde des hommes. Leur discorde et la guerre sont des données permanentes qui trouvent même dans les textes sacrés les plus anciens comme dans le droit international des statuts singuliers , le politique s’attachant à produire de manière continuelle un discours propice à leur justification.  
Le XXIème siècle n’échappe pas aux péripéties et aux drames de cette Histoire qui n’est pas finie comme le pensa le politologue américain Francis Fukuyama dans un article publié en 1989 dans la revue National Interest puis dans un essai publié en 1996 .
La présente réflexion s’attache à rechercher de nouvelles voies permettant d’instaurer les bases d’une paix durable et d’une entente cordiale entre les Etats et les Peuples du monde.
Sa première partie identifie certains éléments qui nourrissent le constat d’un désordre international et/ou en proposent des tentatives d’explication.
Sa seconde partie interroge le concept de ‘Dialogue’, met en perspective les différentes formes qu’il prend dans le concert des Nations, et propose de nouvelles voies de dialogue susceptibles d’ouvrir de meilleures perspectives autour de thèmes fédérateurs.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article