Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Marie-Noelle Lienemann

 

Les gauches des Partis Socialistes et sociaux-démocrates européens lancent en commun, avec de nombreux progressistes, des mouvements citoyens, des économistes et des syndicalistes, un appel contre l'austérité ; pour une autre Europe.
Rejoignez-les et signez l'appel sur

 

Le 15 mai dernier,  cet appel a été rendu public en France, en Allemagne, en Autriche et en Italie. Il est signé par des parlementaires et des responsables de Forum 21, la gauche du SPD qui a voulu associer deux députés de "Die Linke" mais surtout Attac Allemagne, des syndicalistes et des économistes. En Autriche, outre la Gauche du PSÖ, s'associe un député vert, Attac Autriche et des syndicalistes.  Nos amis italiens du SEL( sinistra écologista per la liberta) ont 12 parlementaires qui se mobilisent désormais à nos côtés.

En France, nous avons, avec "Maintenant la Gauche", au côté d'Attac, des "économistes atterrés", des économistes amis et des responsables du front de gauche, engagés aussi dans "Gauche avenir", tenu une conférence de presse mercredi à l'Assemblée Nationale.

Cet appel est aussi l'affirmation de la nécessité de rassembler largement le camp progressiste, les forces politiques, les syndicalistes, le monde associatif, les citoyens, en Europe. Car pour réorienter l'Europe, il faut que la gauche porte une alternative. Sinon ce sont les nationalistes et l'extrême-droite qui risquent d'imposer leur vue.

Cet appel exige que soit arrêtée la dramatique politique d'austérité et demande que soient inversées les priorités : le renforcement de notre modèle social, la relance salariale, les convergences vers le haut, le contrôle de la finance, des investissements européens d'avenir sont des priorités.

Cet appel alerte l'opinion contre la façon dont la commission européenne veut accélérer la mise en œuvre des "réformes structurelles", les politiques libérales,  au motif qu'elles seraient garantes de la croissance alors même que c'est tout le contraire. Elles sont largement responsables des difficultés actuelles. Le sommet européen de juin doit approuver une nouvelle étape de l'Europe libérale, à travers un "pacte de compétitivité", qui est une forme de troïka pour tous. Notre mobilisation commune veut y faire obstacle.

Alors, avec les mille premiers signataires qui s'engagent dans toute l'UE pour une autre Europe, Signez l'appel!

 

Stop „Troika for everyone“ – No to a pact on competitiveness!

Time is running out. The European Council wants to formulate a pact for „competitiveness and convergence” at their summit in late June 2013. Such a decree would lay the foundation for a possible extension of the crisis policy that has already been enacted in Greece, Spain and Portugal to each member state of the EU. This crisis policy has failed dramatically and has led to mass unemployment and increasing public deficit. Instead of changing this way, the implementation of neoliberal policies is going to get accelerated. The so-called “pact on competitiveness” is nothing else but a pact for cutting wages, reduction of social welfare and privatization.

Troika for Everyone. All member states shall be forced to implement “structural reforms”. The budgetary cuts that have already been undertaken in Greece, Spain and Portugal are showing a clear image of what “structural reforms” mean: cuts in social expenditure, stripping of collective bargaining agreements and privatization of water, education and energy supplies.

Another Europe is possible.We are objecting to the EU-commission’s plan. We ‘re encouraging all people to put pressure on their home countries’ governments and parliaments so that as many member states as possible reject this pact. It’s time to turn today's Europe into a more democratic, social and ecological Europe of the many!

 

 

Source : http://english.europa-geht-anders.eu/

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article