Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par ERASME

A la mi août 2012, plus de 5500 citoyens de l'Union européenne ont participé à l'une des plus vastes consultations en ligne organisées dans l'Histoire de l'Union sur les droits des citoyens et l'avenir de l'Europe, selon les chiffres fournis le 17 août par la Commission européenne.

Parmi les participants figurent des citoyens de tous les Etats membres (11,3 % des participants sont français, 10,5 % italiens, 9 % espagnols, 8,9 % allemands et 6,1 % britanniques).

Le 9 mai dernier, journée de l'Europe, la Commission européenne a invité les citoyens de toute l'Union européenne à l'aider à fixer ses priorités politiques pour les prochaines années et à dessiner l'avenir de l'Europe. (voir Consultation publique sur la citoyenneté de l'Union européenne (du 9 mai au 9 septembre 2012) )

Jusqu'au 9 septembre 2012, tous les Européens peuvent faire part de leur point de vue sur des questions telles que : " Comment souhaiteriez-vous que l'Union européenne évolue dans un proche avenir ? ", " Dans quel type d'Union européenne aimeriez-vous vivre en 2020 ? "

Lors du Conseil européen de juin 2012, les dirigeants de l'Union ont discuté de la nécessité de faire entrer l'Union économique et monétaire (UEM) dans une " nouvelle phase ". Toute poursuite de l'intégration dans le domaine économique et budgétaire doit cependant être légitime aux yeux des citoyen européens. C'est la raison pour laquelle le rapport des " quatre présidents " (les présidents du Conseil européen, de la Commission européenne, de l'Eurogroupe et de la Banque centrale européenne), publié le 26 juin 2012, mentionne expressément que, " de manière générale, une intégration plus étroite dans le cadre de l'UEM nécessitera une plus grande assise démocratique et un large soutien des citoyens. Il est donc essentiel que le processus engagé en vue de faire aboutir cette vision soit d'ores et déjà fondé sur une consultation et une participation à grande échelle : l'intégration et la légitimité doivent aller de pair ".

" Je suis heureuse de constater que, dan ce contexte, les propositions relatives à une Union politique, à une fédération européenne voire à des Etats-Unis d'Europe font à nouveau l'objet d'un débat ", a déclaré Viviane Reding, vice-présidente de la Commission européenne.

Les contributions reçues seront prises en compte dans le programme d'action de la Commission pour les prochaines années et constitueront la base du rapport 2013 sur la citoyenneté de l'Union, qui sera présenté le 9 mai 2013, à l'occasion de la prochaine journée de l'Europe. Ce deuxième rapport sur la citoyenneté de l'Union comprendra de nouvelles initiatives ciblées destinées à supprimer les obstacles qui empêchent encore les citoyens de jouir pleinement de leurs droits en tant que citoyens de l'Union.    

Voir également à cet égard, notamment : La sécurité juridique : un principe démocratique au service des citoyens ! Plaidoyer en faveur de sa bonne application au niveau européen !


 

Voir également : L’Union européenne à l’écoute des citoyens : les outils d’analyse des opinions publiques, par Salvatore Signorelli (Notre Europe)