Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Patrice Cardot

Centre d'analyse stratégique

Le Centre d’analyse stratégique vient de publier sa Note d'analyse 222

Centres financiers offshore et système bancaire “fantôme”

 

La crise financière a mis en lumière le rôle décisif joué par le système bancaire « fantôme » – expression qui recouvre la plupart des acteurs financiers non régulés – dans la propagation du risque systémique. Certaines de ces institutions ont profité des contournements possibles de la régulation en se domiciliant dans les centres financiers offshore.
Le concept usuel en France de «paradis fiscal» est devenu de fait trop limitatif pour qualifier des territoires qui sont aussi source d’évasion réglementaire et jurisprudentielle : ils sont désormais appelés centres financiers offshore.
Fortement interconnecté aux grands centres financiers, ils jouent un rôle essentiel dans la diffusion et la concentration des risques, sans être pleinement intégré dans la régulation et la surveillance financière. Ces centres offshore  représentent des « lignes de faille » de la supervision macroprudentielle nécessaire à la stabilité du système financier. Comment éviter qu’ils ne constituent des angles morts de la régulation financière ?

Cette note vise à cerner ce concept de « Centres offshore», flou du point de vue juridique, en explorant les données révélant leur rôle de production d’ingénierie financière pour le reste du monde. Elle donne un aperçu de leur degré d’imbrication dans les places financières classiques, élément important durant la crise et qui conduit à plusieurs préconisations de régulation financière.  Le CAS a ainsi ébauché une taxinomie de ces centres en trois cercles concentriques : on y retrouve les petites îles habituellement dénoncées, mais également les « facilitateurs » de ces échanges financiers.


Pour consulter et télécharger la note d’analyse 222 : cliquer

www.strategie.gouv.fr

Suivez le Centre d’analyse stratégique sur et

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article