Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par ERASME

Des bataillons de jeunes souffrent de ne pouvoir se faire une place dans la société chinoise. On les surnomme «les fourmis». Ils se regroupent à la périphérie des villes, entassés dans des logements souvent sordides. Les autorités commencent à prendre consciencede cette bombe sociale à retardement. 

La garde montante des cols blancs chinois a des états d'âme. Étrangement, alors que la montée en gamme de la deuxième économie mondiale repose sur les gros bataillons de jeunes diplômés (NDLR Regards-citoyens : cf. à cet égard la discours de politique générale prononcée par François Fillon - Discours de politique générale prononcé mercredi 24 novembre à l'Assemblée nationale, par François Fillon, Premier ministre -), ces derniers souffrent souvent et doivent se battre pour ...
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article