Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 janvier 2014 5 31 /01 /janvier /2014 14:07

"Ce n'est pas mon boulot !" ou De l'irresponsabilité collective ! 

La poussée considérable de la popularité du Front national, conjuguée à la multiplication des dissidences au sein des partis dits 'républicains' ou 'de gouvernement' et à l'explosion des nouveaux partis politiques semble surprendre ceux qui s'étaient 'gentiment' mis des oeillères en se retranchant derrière ce sacro-saint 'pacte républicain' qui a fini par prendre l'eau à la faveur de la déconfiture des grands partis !

Bien sûr, on cherche ici et là à faire porter le chapeau de cette poussée aux médias (cf. notamment à cet égard le colloque que consacre la Fondation Jean Jaurès à cet angle d'analyse : FN : les médias et les sondages en font-ils trop ? (Fondation Jean-Jaurès - Paris, 5 Février 2014))

En même temps, la politique de l'autruche est devenue le garde fou des partis qui ont exercé le pouvoir au cours des 40 dernières années ! 

Reconnaître leurs responsabilités, leurs erreurs et parfois leurs fautes, dans les dérives de la gestion de la nation est trop leur demander !

Le droit d'inventaire, et plus encore, le devoir d'inventaire, font toujours débat en leur sein !

Vous vous imaginez des responsables politiques qui accepteraient de se placer devant leurs responsabilités en regard du passif consolidé des gouvernements, des parlements qui se sont succédés au cours de ces longues annéess et de leurs administrations ? Ne rêvons pas !

A la limite, faire porter le chapeau à 'Bruxelles", à la crise, aux autres partis, d'accord, mais porter le chapeau soi-même, il n'en ait pas question !

Il y va de l'immoralité et de l'indignité de la vie politique nationale, quand même ! On ne s'amuse pas avec çà !

A l'époque d'internet, des réseaux sociaux, de la tolérance 0 et du risque 0 tout azimut, les citoyens exigent qu'on les respecte et qu'on ne bafoue pas impunément et de manière aussi ostensible leur dignité et leur personne !

Leurs radars et leurs caméras de surveillance sont en activité H24, 365 jours sur 365 !

Et ce qu'ils y voient quotidiennement n'est certainement pas de nature à les satisfaire !

Comment analyser le fait que plus de la moitié des Français adhèrent aux théories conspirationnistes si ce n'est en raison de leur intime conviction qu'un ordre mondial est à l'oeuvre, et que derrière le 'doux 'mot de 'gouvernance mondiale', se cache une entreprise d'asservissement des démocraties et des peuples à des intérêts privés ! (cf. à cet égard La moitié des Français croient aux théories du complot, par Jonathan Parienté (Le Monde)) ainsi que Est-il possible de démontrer le caractère vrai ou faux des théories conspirationnistes ?)

Comment expliquer ces vastes mouvements de colère qui agrègent des personnes, des courants et des griefs si différents que ceux qui furent réunis à Paris lors de la journée de la colère (cf. à cet égard http://www.francetvinfo.fr/politique/qui-sont-les-anti-hollande-du-jour-de-colere_513413.html#xtor=AL-54) ?

Il ne suffit pas de dénoncer 'l'extrême droite" (ou "l'extrême gauche") comme il est coutume de le faire en France ou en Europe ! Car si des partisans d'une droite extrême ont bien participé à ce rassemblement, ils n'étaient non seulement pas les seuls mais étaient loin de représenter la majorité des manifestants présents !

La démocratie, la République, les principes, les valeurs, les vraies, pas ces pastiches qu'on nous sert à toutes les sauces, surtout quand on les met en péril par son inaction ou son incompétence, ne supportent ni irresponsabilité, ni incompétence, ni corruption, ni manipulations, ni mauvaise gestion ! (cf. à cet égard Irresponsabilité, incompétence, corruption, manipulations, mauvaise gestion... et maintenant, ils voudraient que ce soit VOUS qui payiez ?!? par Simone Wapler ; Faillites en cascade : croissance fantôme, pesanteurs administratives et/ou erreurs de gestion… radiographie de ce qui tue vraiment les entreprises françaises (Atlantico.fr) ou encore Que vaut la signature d'un Etat qui ne respecte pas ses engagements internationaux et européens et modifie sans cesse les termes du contrat social qui le lie à la nation qu'il représente ? ) 

Dans cette poussée de la popularité des partis et mouvements contestataires et/ou d'opposition, il ne faut pas nécessairement voir un assentiment aux thèses et aux programmes qui leurs sont attachés, mais bien davantage la manifestation d'un ras le bol que le mode de scrutin électoral et la Constitution actuelle de la Vème République ne leur permet pas de manifester autrement !      

Il faut y voir également la manifestation d'une colère à l'égard des thuriféraires de tous bords (gauche, droite et centre confondus), d'un néolibéralisme, parfois revisité pour apparaître sous la forme d'un social-libéralisme trompeur prenant appui sur les mythes attachés à la nouvelle religion de l'innovation, qui poursuit ses ravages sociaux, économiques, écologiques et humains et qui met en péril le modèle social national ! Et partant le contrat social ! (cf. Prenons garde aux pièges que nous tend cette nouvelle religion de l'innovation à tout crin ! ; Défi de la citoyenneté : "Socialiser l'innovation : un pari pour demain" ; De la responsabilité - partagée - de l'innovation sans contrôle dans la montée de la violence ; Du contrat social (Jean-Jacques Rousseau))

Quand corporatismes et corps intermédiaires préparent leur rébellion : François Hollande veut tout réformer… mais avec qui ? par Jean-Marc Sylvestre (Atlantico.fr)  

L'heure est à la prospective politique pour redonner à l'action publique la capacité d'offrir à la promesse démocratique une vision, un sens et une force qu'elle a perdus depuis trop longtemps ! (cf. Prospective et action publique, par Marc Mousli (L'Economie politique)) 

Oeuvrons ensemble à la restauration d'une République qui offrirait à la Nation et à ses citoyens un cadre et une référence sans faille pour leur épanouissement ! (nouvelle édition)

"Mal nommer les choses, c'est ajouter au malheur du monde." (Albert Camus)

  Servir !

    " Servir la France '' !

 

 

 

 


 


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Penser pour agir !

" Je préférerai toujours les choses aux mots,
et la pensée à la rime !
 "
 

(Voltaire)

 

" L'homme libre est celui qui n'a pas peur d'aller

jusqu'au bout de sa pensée "

(Léon Blum)

 

"La démocratie est d'abord un état d'esprit"

(Pierre Mendès France)  

 

 

Recherche

Catégories