Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Jean-Dominique Giuliani

Inscrivez-vous Version PDF 16 mai 2011 - n°487

Le malaise identitaire en Europe : comment répondre au défi lancé par le national-populisme ?
Magali Balent


A la une ! : Chronique/Portugal | Conférence/CERI Elections : Chypre | Turquie Publications : Rapport Etat/UE | 100 mots/Europe Crise financière : Commission | BCE | FMI | Allemagne | Autriche | Belgique | Espagne | France | Grèce | Irlande | Italie | Portugal | Norvège | Suède Conseil européen : Migrations | Energie Commission : Consommateurs | e-santé | Tarifs douaniers Parlement : Biélorussie | Budget | Numérique | Politique étrangère | Textile | Transparence Conseil : Migrations | Commerce | Caucase Diplomatie : Bosnie-Herzégovine | Chine Comité des régions : Agriculture Allemagne : Remaniement Belgique : Crise politique Danemark : Frontières Finlande : Gouvernement France : Finances Malte : Méditerranée | Royaume-Uni Pologne : Libye | Présidence/UE Royaume-Uni : Irlande | Kosovo | Libye Suède : Arctique Eurostat : Croissance | Industrie Eurobaromètre : CO2 | Internet | Mobilité | Tourisme Etudes/Rapports : Discrimination | Europe/Citoyens | Crise | Défense | Transparence | Russie | Voisinage Culture : Expo/Vienne | MONUMENTA/Paris | Festival/Dresde | Expo/Rome
Agenda | Abonnement et plus d'infos


A la une ! :
Chronique/Portugal
photo non dispo
Le Portugal n'a connu ni crise bancaire, ni bulle immobilière, ni dissimulation de ses comptes. Il n'est donc pas une victime des suites de la tourmente financière de 2008. Et pourtant l'Union européenne et le Fonds monétaire international viennent de répondre favorablement à sa demande et s'apprêtent à débloquer 78 milliards euro pour lui venir en aide dans l'urgence. L'origine de ses difficultés est politique. Ecoutez le point de vue de Jean-Dominique Giuliani.
Lire
     
Conférence/CERI
photo non dispo
Le 23 mai, le CERI et la Fondation Robert Schuman organisent une conférence-débat sur "L'Europe face aux crises" au cours de laquelle Thierry Chopin, directeur des études de la Fondation et Michel Foucher, Professeur des Universités à l'ENS (Ulm) et membre du comité scientifique de la Fondation, présenteront le "Rapport Schuman sur l'Europe - L'état de l'Union 2011". Le débat sera animé par Christian Lequesne, directeur du CERI.
Lire | Autre lien
     
Elections :
Chypre
photo non dispo
A une semaine des élections législatives à Chypre, l'opposition de droite est en tête des intentions de vote. En effet, selon les enquêtes d'opinion, le Rassemblement démocratique devrait arriver en tête des élections législatives du 22 mai prochain. Il devancerait le Parti progressiste des travailleurs et le Parti démocratique. De nombreux observateurs de la vie politique s'attendent à voir le principal parti d'opposition tenter de former une coalition gouvernementale avec le Mouvement pour la social-démocratie (EDEK), parti présidé par Yiannakis Omirou. La chambre des représentants qui sera élue le 22 mai se réunira le 2 juin prochain.
Lire
     
Turquie
photo non dispo
52 758 907 électeurs turcs (dont 2 568 977 résidant à l'étranger) sont appelés aux urnes le 12 juin pour renouveler les 550 membres de la Grande Assemblée nationale, chambre unique du Parlement. 7 492 personnes au total issues de 15 partis politiques se présentent à ce scrutin, 203 sont des candidats indépendants. Toutes les enquêtes d'opinion donnent l'AKP en tête des élections législatives. Selon l'institut Genar, il recueillerait 41,7% des suffrages et devancerait le Parti républicain du peuple 25,2% et le Parti de l'action nationale 11,9%.
Lire
     
Publications :
Rapport Etat/UE
photo non dispo
La Fondation Robert Schuman a publié aux éditions Lignes de Repères sa publication annuelle, le "Rapport Schuman sur l'Europe, l'état de l'Union en 2011", et aux éditions Springer la version anglaise, "Schuman Report on Europe, State of the Union 2011". Cette édition est consacrée à "L'Europe face à la crise et aux menaces" (crise économique, budget, Euro, réciprocité, défense, terrorisme, politique industrielle, populisme ...). Elle contient en exclusivité un entretien avec le président du Conseil européen Herman Van Rompuy. 26 spécialistes proposent des analyses originales, appuyées sur des données et des cartes inédites, pour tout savoir sur l'Europe en 2011.
Lire
     
100 mots/Europe
photo non dispo
Jean-Paul Betbèze, membre du comité scientifique de la Fondation Robert Schuman et du Conseil d'analyse économique, et Jean-Dominique Giuliani, président de la Fondation Robert Schuman viennent de publier aux Presses universitaires de France "Les 100 mots d'Europe" pour appréhender clairement et rapidement les termes européens.
Lire
     
Crise financière :
Commission
photo non dispo
Le 13 mai, la Commission européenne a confirmé ses prévisions de croissance économique pour cette année et l'an prochain dans la zone euro, mais elle a révisé à la hausse ses attentes en termes d'inflation. Elle table sur une progression du Produit intérieur brut (PIB) de 1,6% cette année et 1,8% l'an prochain. Elle s'attend en revanche à ce que l'inflation grimpe cette année à 2,6%, quand elle tablait encore début mars sur seulement 2,2%. Le rythme de hausse des prix à la consommation devrait ensuite ralentir en 2012, à 1,8%. Alors que la zone euro reste confrontée à une méfiance des marchés, inquiets de l'état de ses finances publiques, la Commission s'est montrée plus optimiste sur la réduction des déficits qui s'annonce plus rapide que prévu. Elle table sur un déficit public moyen de 4,3% du PIB cette année dans la zone euro, et de 3,5% en 2012, au lieu de 4,6% et 3,9% auparavant.
Lire | Autre lien
     
BCE
photo non dispo
Le président de la Banque centrale européenne Jean-Claude Trichet a déclaré le 13 mai, lors d'une conférence sur la réforme du système financier à Madrid, que les autorités de régulation étaient à mi-chemin environ dans le processus de réforme du système financier, qui doit viser à le renforcer et à s'assurer qu'il favorise la croissance.
Lire
     
FMI
photo non dispo
Le Fonds monétaire international (FMI) a jugé le 12 mai à Francfort, au siège de la BCE, la reprise européenne solide tout en appelant à prendre garde à la contagion de la crise de la dette souveraine. Selon son rapport biannuel sur l'Europe, celle-ci bénéficie de la reprise générale mondiale, et du fait que "l'intégration européenne produit des gains d'efficience dont certains pays profitent pour devenir plus compétitifs". Le FMI souligne toutefois l'existence d'une "menace principale", pesant sur l'avenir économique de l'Europe. Elle réside dans la crise de la "périphérie de la zone euro" - terme employé pour désigner les pays qui comme la Grèce ou l'Irlande sont confrontés à une grave crise de leur dette publique.
Lire | Autre lien
     
Allemagne
photo non dispo
Le PIB de l'Allemagne a grimpé de 1,5% au 1er trimestre 2011, selon un communiqué publié le 13 mai par l'Office fédéral des statistiques (Destatis). Au 1er trimestre, l'Allemagne a ainsi renoué avec son niveau d'avant-crise de 2008. Sur un an, le PIB des trois premiers mois de 2011 a progressé de 5,2%, soit la plus forte croissance depuis la Réunification. Par ailleurs, d'après les chiffres provisoires publiés le 9 mai par Destatis, les exportations allemandes en mars 2011 étaient en hausse de 15,8% et les importations ont enregistré une augmentation de 16,9% sur un an. Ces chiffres mensuels sont les plus élevés de l'histoire des statistiques sur le commerce extérieur allemand. En outre, l'Office a précisé le 11 mai que les prix à la consommation en Allemagne ont augmenté en avril 2011 de 2,4% en glissement annuel.
Lire | Autre lien | Autre lien | Autre lien
     
Autriche
photo non dispo
Selon des chiffres provisoires publiés par l'institut de référence Wifo le 13 mai, le PIB de l'Autriche a progressé de 1% au 1er trimestre 2011 comparé au précédent. Au 4e trimestre 2010, le PIB avait augmenté de 0,9%, a indiqué le Wifo dans un communiqué.
Lire | Autre lien
     
Belgique
photo non dispo
Le 12 mai, le Bureau fédéral du Plan a publié une note sur les "perspectives économiques 2011-2016" de la Belgique, laquelle confirme une reprise de l'activité économique. En effet, la croissance annuelle de l'économie belge serait supérieure à 2% en 2011 et les perspectives à moyen terme seraient de cet ordre. Cette croissance s'accompagnerait d'une progression annuelle de l'emploi de 40 000 à 50 000 unités. Néanmoins, le défi reste la réduction du déficit à 2,8% du PIB en 2012 et d'un léger surplus en 2015. Cet enjeu s'explique par l'importance des mesures d'assainissement structurelles nécessaires (17 milliards d'euro à l'horizon 2015) et par les difficultés pour la Belgique à répartir cette tâche entre les différents niveaux de pouvoir.
Lire
     
Espagne
photo non dispo
Le produit intérieur brut (PIB) a augmenté de 0,8% au cours du 1er trimestre 2011 par rapport à l'année précédente, a annoncé l'office national de statistique le 13 mai. Cette hausse témoigne d'une reprise de l'activité globale, essentiellement due à la contribution du secteur extérieur. La veille, l'office avait annoncé une augmentation de l'indice des prix à la consommation de 1,2% au mois d'avril par rapport au mois précédent, une hausse légèrement plus élevée qu'un an auparavant (+ 1,1% en avril 2010), ce qui correspond à une variation annuelle de 3,8%. Cet indice annuel continue d'être influencé par les variations du prix du pétrole qui a augmenté cette année de 18,7%, ainsi que ceux des produits alimentaires et énergétiques qui ont crû de 11,8%.
Lire | Autre lien | Autre lien
     
France
photo non dispo
L'économie française a enregistré une croissance de 1% au 1er trimestre 2011 par rapport au trimestre précédent, selon les estimations de l'Institut national des statistiques (Insee), publiées le 13 mai. C'est la plus forte hausse de croissance depuis le 2e trimestre 2006. La Banque de France a annoncé le 9 mai une prévision de croissance de 0,5% pour le 2e trimestre 2011. Le 12 mai, l'Insee a publié les chiffres de l'indice des prix à la consommation qui affiche une hausse de 0,3% au mois d'avril par rapport au mois précédent. En comparaison avec fin avril 2010, les prix sont en hausse de 2,1%.
Lire | Autre lien | Autre lien
     
Grèce
photo non dispo
D'après les chiffres publiés le 12 mai par l'Office des statistiques, le pays a enregistré en février 2011 une nouvelle progression du taux de chômage à 15,9% contre 12,1% un an plus tôt et 15,1% en janvier 2011, atteignant un nouveau record. Par ailleurs, selon les premières estimations publiées par l'Office le 13 mai, le PIB grec est reparti à la hausse de 0,8% au 1er trimestre 2011 par rapport au 4e trimestre 2010, alors que sur un an il a reculé de 4,8%.
Lire | Autre lien
     
Irlande
photo non dispo
L'économie irlandaise, criblée de dettes, va sortir du rouge cette année après trois années de récession, a affirmé le ministre irlandais des Finances Michael Noonan le 10 mai en annonçant des initiatives de création d'emplois. Le ministère des Finances prévoit une croissance du PIB de 0,75% cette année, de 2,5% en 2012 et de 3% en 2013.
Lire
     
Italie
photo non dispo
Selon un rapport de l'OCDE présenté le 9 mai par Angel Gurría, Secrétaire général de l'OCDE, et Giulio Tremonti, ministre italien de l'Économie et des Finances, l'économie italienne poursuit sa reprise après la très profonde récession qu'elle a connue comme la plupart des pays de l'OCDE, mais il souligne qu'il est possible de faire davantage pour favoriser la résilience. Une combinaison de politiques macroéconomiques et structurelles bien ciblées contribuerait à instaurer une croissance soutenue et à assainir les finances publiques, ajoute l'OCDE. Par ailleurs, l'économie italienne a enregistré une très légère croissance de 0,1% au 1er trimestre, un résultat inférieur aux attentes des économistes qui misaient sur un rebond, selon une estimation publiée le 13 mai par l'institut de statistiques Istat. Le PIB italien a progressé de 1% sur un an au 1er trimestre, a ajouté l'Istat.
Lire | Autre lien
     
Portugal
photo non dispo
Le produit intérieur brut (PIB) du Portugal s'est contracté de 0,7% au 1er trimestre par rapport au trimestre précédens, a annoncé l'Institut national de statistique (INE) portugais le 13 mai. L'INE a souligné que ce repli a été provoqué par une chute de la demande interne.
Lire
     
Norvège
photo non dispo
Le 12 mai, la Banque de Norvège a annoncé relever son taux directeur de 0,25 point, le portant donc à 2,25%. Le gouverneur de la Banque, Oeystein Olsen, a indiqué que le rebond de l'économie norvégienne s'était renforcé et que l'inflation et la nécessité de stabiliser l'activité avaient guidé sa décision. Par ailleurs, selon la Norges Bank, le Produit intérieur brut (PIB) norvégien devrait augmenter de 3,25% cette année, hors hydrocarbures et transport maritime, et de 3,75% l'an prochain.
Lire
     
Suède
photo non dispo
L'inflation en Suède a augmenté en avril à 3,3% sur un an (+2,9% en mars), a annoncé le 12 mai l'office des statistiques suédois, Statistics Sweden. L'indice harmonisé des prix à la consommation (HICP) donne une inflation de 1,8% en avril sur un an, contre 1,4% en mars, toujours très en-dessous de l'inflation dans la zone euro (2,8% en avril). La banque centrale suédoise a relevé son taux directeur à six reprises depuis juillet, à 1,75% en avril, afin de stabiliser l'inflation.
Lire
     
Conseil européen :
Migrations
photo non dispo
Le 11 mai, le président du Conseil européen, Herman Van Rompuy, a répondu par écrit à la lettre du 26 avril du Président de la République française Nicolas Sarkozy et du Premier ministre italien Silvio Berlusconi. Il leur a annoncé son intention de mettre à l'ordre du jour trois questions soulevées pour le Conseil européen de juin : la libre circulation des personnes à l'intérieur de l'UE, les règles relatives à l'asile et le développement d'un partenariat avec les pays de la rive sud de la Méditerranée et le contrôle de nos frontières extérieures. Dans sa lettre, H. Van Rompuy a notamment souligné que l'acquis communautaire de Schengen devait être "préservé intégralement", mais qu'une réflexion devrait être menée concernant les "mesures permettant dans des situations exceptionnelles et strictement délimitées de suspendre temporairement la pleine application des dispositions de Schengen".
Lire
     
Energie
photo non dispo
Dans son discours lors du forum de l'énergie stratégique du 11 mai, le président du Conseil européen Herman van Rompuy a appelé les ingénieurs et les chercheurs à aider davantage les autorités dans la recherche de nouvelles sources énergétiques. Il définit trois priorités européennes qui sont la finalisation du marché intérieur de l'énergie pour 2014 ; le développement d'une économie d'énergie à faible intensité en carbone ; et l'utilisation de l'énergie comme un outil stratégique dans les relations extérieures. Il a évoqué la dimension budgétaire soulignant l'importance des investissements nécessaires dans la production et les infrastructures de transport.
Lire
     
Commission :
Consommateurs
photo non dispo
Le 12 mai, la Commission européenne a publié son rapport annuel sur le système d'alerte rapide de l'UE pour les produits dangereux (RAPEX). Ce dernier souligne l'efficacité croissante de l'Union européenne en matière de protection des produits. En effet, en 2010, 2 244 produits à risque ont été interdits, retirés du marché ou rappelés auprès des consommateurs, soit 13% de plus qu'en 2009. Les États membres et les entreprises européennes ont davantage pris au sérieux leur vérification du matériel. Désormais, l'attention est portée vers la sécurité de la source, de conception et fabrication des produits, et de la coopération avec les partenaires internationaux, notamment la Chine. En effet, de nombreuses notifications ont concerné des produits chinois.
Lire
     
e-santé
photo non dispo
Le groupe de travail de l'Union sur la santé en ligne s'est réuni pour la première le 10 mai à Budapest en marge de la semaine de la santé ("eHealth week") et sous la houlette du président estonien, Toomas Hendrik Ilves. Il est chargé d'évaluer le rôle des technologies de l'information et de la communication (TIC) dans le domaine de la santé et de l'aide sociale et d'émettre des propositions pour accélérer l'innovation dans le monde de la santé au profit des patients, du personnel soignant et de l'ensemble du secteur. Différentes applications des TIC contribuent d'ores et déjà à donner une autonomie accrue aux patients et facilitent le traitement des problèmes auxquels les systèmes de santé sont confrontés dans l'UE (vieillissement de la population, développement des maladies chroniques, pénurie de professionnels de la santé, restrictions budgétaires). La promotion de la santé en ligne est un objectif prioritaire de la stratégie numérique pour l'Europe.
Lire
     
Tarifs douaniers
photo non dispo
Le 10 mai, la Commission européenne a proposé une réforme des critères d'éligibilité au système de préférences généralisées (SPG) pour les pays en développement. Elle vise à réduire de moitié le nombre d'Etats y ayant accès : sur les 176 pays bénéficiaires initialement de ces tarifs douaniers préférentiels, il en resterait désormais 80. L'objectif de cette concentration consiste à renforcer la protection des droits fondamentaux, des normes environnementales et de bonne gouvernance des pays moins avancés, par des échanges commerciaux consolidés. Les pays exclus sont notamment ceux n'étant plus considérés comme "en développement" par la Banque mondiale et ceux ayant signé un accord de libre-échange avec l'Union européenne. La Chine, le Brésil, l'Inde, l'Indonésie, le Maroc, et l'Ukraine en font partie.
Lire
     
Parlement :
Biélorussie
photo non dispo
Dans une résolution adoptée le 12 mai condamnant le régime biélorusse, le Parlement européen a demandé de nouvelles sanctions, "notamment économiques", contre le régime d'Alexandre Loukachenko. Le Parlement souhaite en effet la fin des poursuites judiciaires contre six anciens candidats à l'élection présidentielle de décembre 2010, jugeant les charges retenues "illégales et inadmissibles". Les opposants ont été entre temps condamnés à des peines de trois à trois ans et demi de prison.
Lire
     
Budget
photo non dispo
Le 10 mai, le Parlement européen a octroyé la "décharge" à la Commission européenne pour l'exécution du budget de l'Union européenne pour l'année 2009, donnant ainsi son quitus aux dépenses réalisées. La décharge a été octroyée notamment grâce à l'engagement de la Commission qu'elle améliorerait la gestion des fonds dépensés par les Etats membres. En revanche, le Parlement européen a reporté sa décision pour la décharge du budget du Conseil des ministres, se plaignant d'un manque d'information notamment en matière de politique étrangère et de sécurité. Le Parlement rompt ainsi un accord historique avec le Conseil de non-intervention dans leurs comptes respectifs. De même, le Parlement a reporté le vote de la décharge pour l'Agence européenne des médicaments et le Collège européen de police, exprimant des doutes sur leur gestion et l'indépendance de leurs experts. Le Parlement a enfin validé ses propres comptes pour 2009 et a approuvé plusieurs mesures pour réduire ses dépenses et a suggéré notamment "un seul lieu de travail dans une seule localité".
Lire | Autre lien
     
Numérique
photo non dispo
Le 11 mai, le Parlement européen a adopté sa position en première lecture sur une proposition de règlement sur les fréquences radioélectriques pour permettre notamment le développement de l'Internet mobile. La Commission proposait que les Etats membres libèrent la bande de fréquences de 800 MHz pour permettre l'utilisation harmonisée du haut débit sans fil d'ici au 1er janvier 2013. Le Parlement européen propose de permettre aux Etats membres de demander un report jusqu'à la fin de 2015, mais qu'après 2013 l'Union soit plus ambitieuse en allouant plus de fréquences au développement de l'internet haut débit.
Lire
     
Politique étrangère
photo non dispo
Suite à un débat avec la Haute Représentante Catherine Ashton, le Parlement européen a adopté le 11 mai ses deux rapports annuels sur la politique étrangère et de sécurité commune (sur la base du Rapport annuel 2009 du Conseil au Parlement européen) et sur la politique de sécurité et de défense commune. Ses rapports annuels d'évaluation sont l'occasion pour les députés de faire passer des messages sur les orientations futures de la politique étrangère européenne. Dans le contexte actuel, le Parlement européen a notamment appelé les Etats membres à imposer un embargo sur les armes en Syrie, au Yémen et au Bahreïn, et a soutenu des sanctions adaptées contre le régime syrien. Dans une troisième résolution connexe, le Parlement européen a plaidé en faveur de la création d'un siège permanent pour l'Union européenne au Conseil de sécurité des Nations unies.
Lire | Autre lien
     
Textile
photo non dispo
Le 11 mai, le Parlement a approuvé l'accord sur un nouveau règlement concernant l'étiquetage des textiles, conclu entre le Parlement et le Conseil. Le Parlement avait utilisé ces négociations pour pousser notamment à l'introduction obligatoire des étiquettes "Made In" sur les produits textiles importés de trois pays. Les députés européens ont obtenu du Conseil la concession qu'une étude de faisabilité sera réalisée dans ce domaine. Les nouvelles règles d'étiquetage du textile viseront notament à indiquer clairement aux consommateurs toute utilisation de produit d'origine animal comme les fourrures ou les cuirs. De plus, les nouvelles fibres et les produits innovants pourront arriver plus rapidement sur le marché.
Lire
     
Transparence
photo non dispo
Le 11 mai, le Parlement européen a approuvé l'accord interinstitutionnel avec la Commission européenne sur la mise en place en juin prochain d'un "registre de transparence" commun. Ce registre recensera non seulement les lobbyistes mais également d'autres structures en lien avec les décideurs européens tels que les avocats ou les organisations non gouvernementales. Il ne sera pas obligatoire mais le Parlement européen, pour sa part, rendra contraignant l'enregistrement des lobbyistes souhaitant accéder à ses locaux. De plus, la résolution appelle à étudier la possibilité d'un registre obligatoire à la suite de sa première évaluation. L'inscription impliquera notamment une déclaration d'intérêts financiers. Le Conseil est également sollicité pour se joindre à l'initiative. En parallèle, le Parlement a approuvé le principe d'une "empreinte législative" sous la forme d'une liste annexée aux rapports parlementaires pour récapituler les contacts entre les représentants d'intérêts et les députés impliqués.
Lire
     

.../...

 

Inscrivez-vous / Désabonnement

Rédacteurs : Magali Balent, Pauline Desmarest, Johanna Karl-Joubert, Camille Lépinay,
Charles de Marcilly, Sophie Paternoster ; Alix Dehin, Mairi Friesen,
Philippine Lefèvre, Marie Vaugeois

Rédacteur en chef : Pauline Desmarest
Directeur de la publication : Pascale Joannin

La Fondation Robert Schuman, créée en 1991 et reconnue d'utilité publique,  est le principal centre de recherches français sur l'Europe. Elle développe des études sur l'Union européenne et ses politiques et en promeut le contenu en France, en Europe et à l'étranger. Elle provoque, enrichit et stimule le débat européen par ses recherches, ses publications et l'organisation de conférences.

La Fondation est présidée par M. Jean-Dominique Giuliani.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article