Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Jean Poche

Londres voit d'un très mauvais œil la Banque centrale "sur-vitaminée" que l'Union européenne prépare actuellement. Craignant que l'institution bancaire aux compétences étendues n'ait l'ambition de réguler, au-delà de la zone euro, l'ensemble des vingt-sept, Londres cherche actuellement des garanties d'indépendance.

Le Royaume-Uni a fait part de son désir que l'Autorité bancaire européenne (ABE), un organisme chapeautant l'ensemble des banques de l'UE et basé à Londres, prenne toute sa place, et que la BCE soit encadrée afin qu'elle n'influence pas le processus de prise de décision de l'ABE.

La Commission européenne, pour apaiser les craintes britanniques, aurait d'ores et déjà proposé des garanties.

David Cameron a-t-il de quoi être rassuré ?

Michael McKee, associé du cabinet d'avocats londonien DLA Piper, en doute : "Si j'étais le gouvernement britannique, je réclamerais des précautions plus sérieuses".

Quoi qu'il arrive, Londres et ses alliés auront leur mot à dire, dans la mesure où le projet d'Union bancaire nécessite l'approbation unanime des Etats membres.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article