Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 décembre 2013 4 19 /12 /décembre /2013 14:51

Le Premier ministre britannique, David Cameron, devrait sonner le clairon à l’entrée du Conseil européen qui démarre cet après-midi à Bruxelles. C’est « no » à l’Europe de la Défense. Au cours d’une visite surprise des troupes britanniques en Afghanistan lundi (16 décembre), David Cameron s’est dit « prêt à bloquer un plus grand rôle de l’Union européenne dans la coordination de la politique de défense ».  Au 10 Downing street (la résidence du Premier ministre), on craint « qu’un mouvement de l’UE porte atteinte à l’OTAN ».

Les Etats-membres au premier rang, l’OTAN au second 

Les responsables britanniques veulent, par là, adresser un message clair : l’Union européenne ne doit pas « s’immiscer » dans le domaine de la défense, compétence des Etats Membres. Et s’il y a une organisation compétence pour le faire, c’est l’OTAN et non l’UE qui doit coordonner cette politique. « Le rôle de la politique de sécurité et de défense commune de l’UE, mis en place il y a quatre ans, devrait s’appuyer sur l’action de l’Etat » rappelle ainsi une source britannique, proche du Premier ministre nos collègues la BBC. « L’OTAN est le fondement de notre défense collective. Toute action de l’UE devrait être complémentaire, mais pas le reproduire ». Un propos qui confirme le papier diffusé par les Britanniques à Londres il y a déjà plusieurs semaines (détails dans le Club. Lire : L’OTAN la pierre angulaire, l’Europe le cale-pied (Lidington)

Voir les commentaires de Nicolas Gros-Verheyde sur son site : http://www.bruxelles2.eu/defense-ue/defense-ue-droit-doctrine-politique/david-sonne-la-charge-heroique.html

NDLR Regards-citoyens.com : une telle attitude, qui constitue une constante de la position britannique à l'égard de l'union politique, justifie à elle seule le bien fondé de l'option suivante proposée par Regards-citoyens.com : Mettons en oeuvre une coopération renforcée dans le domaine de la Politique étrangère et de sécurité commune de l'UE, condition sine qua non de l'établissement de la coopération structurée  

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Penser pour agir !

" Je préférerai toujours les choses aux mots,
et la pensée à la rime !
 "
 

(Voltaire)

 

" L'homme libre est celui qui n'a pas peur d'aller

jusqu'au bout de sa pensée "

(Léon Blum)

 

"La démocratie est d'abord un état d'esprit"

(Pierre Mendès France)  

 

 

Recherche

Catégories