Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 janvier 2014 5 31 /01 /janvier /2014 11:40

Dans les années 1960, les dépenses publiques représentaient 40 % du PIB. Prévision pour 2014 : 56,7 %. Mais de quand date la hausse et pour quelles raisons ? 

Le rapport sur la dépense publique et son évolution permet de comprendre quand et pourquoi les dépenses publiques françaises ont augmenté. Le comparatif 1960 / 2011 montre clairement le chassé-croisé entre dépenses de fonctionnement et dépenses de sécurité sociale. Alors que les 1ères étaient en tête en 1960 avec 40 % du total, elles n’en représentent plus qu’un tiers tandis que la part des prestations sociales est passée dans le même temps de un tiers à 46 %. La hausse des dépenses publiques résulte donc prioritairement des dépenses d’Etat Providence.

.... 

Source : Trésor

structure-depenses-publiques.pngQuand a eu lieu la hausse des dépenses ? Un regard sur l’histoire permet de voir que les dépenses publiques représentaient environ 40 % du PIB dans les années 1960 et guère plus dans les années 1970. La hausse est nette dans les années 1980 qui représentent une véritable rupture. L’essentiel (5,5 points de PIB) s’explique par l’augmentation des prestations sociales mais aussi par la hausse des rémunérations des fonctionnaires et un peu par les intérêts de la dette.

Le boom des années 1980 (cliquez pour agrandir)
Source : Trésor

evolution-depenses-publiques.png

Les années 1990 nous laissent en gros au même niveau et ce sont les années 2000 qui nous mènent vers la moyenne des 54-55 % de PIB actuels. Cette fois, les salaires des fonctionnaires n’y sont pour rien et la quasi-totalité passe par les prestations sociales.

Changer la dynamique historique des dépenses publiques passe donc forcément par une remise en cause des prestations sociales. Il y a des secteurs, comme la santé, où des économies sont possibles sans remettre en cause la qualité des soins. On peut sûrement faire des économies sur une structure de dépenses globalement inchangée. Difficile à dire précisément jusqu’où mais c’est possible. Par contre, il n’y a pas d’autres moyens de réduire de manière significative nos dépenses sans toucher à l’Etat Providence.

Où est aujourd’hui le curseur du gouvernement entre économies raisonnées et remise en cause plus fondamentale ? Nul ne le sait. Mais le sait-il lui-même ?

Source (voir en particulier les commentaires) : http://alternatives-economiques.fr/blogs/chavagneux/2014/01/27/de-quand-date-la-hausse-de-nos-depenses-publiques-et-pourquoi/

Voir également :

 * Le conseil stratégique de la dépense publique 

 * L’euro, socle de la solidarité de l’Europe politique (Fondation Jean Jaurès)

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Penser pour agir !

" Je préférerai toujours les choses aux mots,
et la pensée à la rime !
 "
 

(Voltaire)

 

" L'homme libre est celui qui n'a pas peur d'aller

jusqu'au bout de sa pensée "

(Léon Blum)

 

"La démocratie est d'abord un état d'esprit"

(Pierre Mendès France)  

 

 

Recherche

Catégories