Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par ERASME

Cette tribune reprend le texte de l’intervention de Pascal Lamy, président d'honneur de Notre Europe - Institut Jacques Delors et directeur général de l'Organisation mondiale du commerce, lors de la 5ème édition de la World Policy Conference organisée à Cannes le 8 décembre 2012 à l’initiative de l’IFRI.
Elle dresse un bilan des progrès et difficultés de la gouvernance mondiale tout en suggérant des pistes d’amélioration possibles.
Ses remarques s'articulent autour de quatre points principaux :
1. Des progrès dans la gouvernance globale se heurtent depuis longtemps à des difficultés spécifiques dont la nature est trop souvent sous-estimée.
2. Pour autant, la gouvernance globale a connu des progrès jusqu’à une inflexion que l’on peut situer à la fin des années 90 au siècle dernier.
3. Les deux dernières décennies ont accentué les difficultés préexistantes.
4. Dans ce contexte peu favorable, quelques pistes de progrès semblent néanmoins disponibles.
 
" ... Et si, au lieu de lire des speaking notes sur la réforme des quotas au Fonds monétaire international et à la Banque mondiale auxquelles ils ne comprennent, pour la plupart, pas grand-chose, les dirigeants nationaux réunis au G-20 se parlaient vraiment  ? Je veux dire exposaient à leurs collègues quelles sont leurs conceptions du développement, de la justice sociale, de la souveraineté, de la soutenabilité environnementale ? Et s’ils exposaient ouvertement leurs contraintes politiques domestiques  ? Et s’ils se parlaient de leurs rêves, de leurs cauchemars, de ce qu’est le bien ou le mal à leurs yeux, pour en comprendre les similitudes et les différences ? Et s’ils débattaient d’un nouveau modèle de croissance qui économiserait davantage les ressources rares, celles de la nature, et moins les ressources humaines, abondantes ? Je sais, je rêve. ..."
 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article