Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 novembre 2011 3 23 /11 /novembre /2011 20:58

Depuis Fukushima, la quasi-totalité du parc nucléaire japonais est à l'arrêt. Si la tendance ne s'inverse pas, Tokyo aura de facto suspendu l'usage de l'atome en juin prochain.

Le Japon, pays totalement dépourvu de ressources naturelles et dépendant de l'étranger pour son approvisionnement énergétique, compte un parc de 54 réacteurs nucléaires, qu'il considérait comme sûrs et dont il était bigrement fier... jusqu'à un certain 11 mars 2011. Depuis la catastrophe de Fukushima, scénario catastrophe impensable provoqué par un séisme et un tsunami dont la puissance a dépassé l'imagination des ingénieurs, l'archipel a peur. Volens nolens, il apprend peu à peu à se passer de ses centrales atomiques. Sur les cinquante-quatre réacteurs, tous situés en bord de mer, une quinzaine, dont les six de Fukushima-Daiichi et les quatre de Fukushima-Daini, ont été stoppés. Plusieurs autres étaient en maintenance régulière de trois mois quand la catastrophe de mars est survenue. Ils n'ont pas redémarré depuis. Deux unités, à Hamaoka, ont pour leur part été arrêtées sur ordre du gouvernement en mai à cause d'un risque sismique extrêmement élevé. D'autres, enfin, avaient subi un arrêt brutal à Kashiwazaki-Kariwa, au sud de Tokyo, en juillet 2007 à la suite du tremblement de terre de Niigata.

Bilan, seulement 11 tranches sont encore en service, soit moins de 20 % de la capacité de production nucléaire mesurée en kilowatts-heures. Résultat, la quantité d'électricité issue des réacteurs nippons a chuté de près de 75 % par rapport à celle produite avant l'accident de Fukushima. In fine, à l'heure actuelle, moins de 10 % des besoins en électricité sont fournis par les centrales atomiques, contre 66 % pour les unités thermiques au gaz ou au charbon. Cette proportion va encore chuter considérablement dans les semaines à venir, puisque d'ici à la fin de l'année cinq autres réacteurs doivent être arrêtés pour entretien régulier, une opération obligatoire pour

... lire la suite sur Le Point.

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Chat d'oc 24/11/2011 09:56

http://www.lemonde.fr/idees/article/2011/11/24/politique-energetique-ne-pas-se-tromper-de-debat_1608210_3232.html

Penser pour agir !

" Je préférerai toujours les choses aux mots,
et la pensée à la rime !
 "
 

(Voltaire)

 

" L'homme libre est celui qui n'a pas peur d'aller

jusqu'au bout de sa pensée "

(Léon Blum)

 

"La démocratie est d'abord un état d'esprit"

(Pierre Mendès France)  

 

 

Recherche

Catégories