Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par ERASME

L'Allemagne, quelle identité ? L'interrogation se pose avec une acuité particulière en cette année 2009, émaillée de rendez-vous symboliques et politiques : soixantième anniversaire de la République fédérale, vingtième anniversaire de la chute du mur de Berlin, élections législatives tout juste remportées par la chancelière Angela Merkel ...

Jacques-Pierre Gougeon saisit donc l'occasion pour questionner les fondements de cette "nouvelle" grande puissance au coeur de l'Europe. Ancien conseiller culturel de l'ambassade de France à Berlin et professeur des universités, l'auteur détaille les facettes d'un pays qui ose aujourd'hui revendiquer ses valeurs et son modèle. Bref, une nation moins complexée dans sa relation au passé. L'ère du changement a débuté avec le précédent chancelier, le social-démocrate Gerhard Schröder. Elle s'est poursuivie et confirmée avec Mme Merkel.

 


Plus sûre d'elle-même, l'Allemagne s'émancipe de l'Europe. Au point, même, qu'on l'a accusée de vouloir faire cavalier seul quand a éclaté la
crise financière. Comme l'a prouvé le jugement de la Cour constitutionnelle de Karlsruhe à propos du traité de Lisbonne, elle a en tout cas cessé de considérer l'intégration européenne comme une fin en soi. Au sein du couple franco-allemand, les équilibres sont devenus plus délicats, chacun pouvant prétendre au leadership en Europe. Témoin, le conflit né du projet d'Union pour la Méditerranée : le livre rappelle comment Nicolas Sarkozy s'est brûlé les ailes pour avoir tenté de contourner Angela Merkel.


Jacques-Pierre Gougeon souligne que l'Allemagne, en pleine affirmation, n'en traverse pas moins des interrogations profondes.


Politiquement, d'abord, avec l'érosion des grands partis de rassemblement populaire, notamment les sociaux-démocrates. Economiquement, ensuite, avec un modèle dont la crise a souligné certaines faiblesses. Sur son identité, enfin, dix-neuf ans après la réunification. Toujours en quête de repères valables à l'Est comme à l'Ouest, l'Allemagne reste, selon l'historien
Herfried Münkler cité par l'auteur, "une zone dépourvue de mythe", au sens de "mythe politique fondateur".


L'ALLEMAGNE DU XXIE SIÈCLE, UNE NOUVELLE NATION ?
de Jacques-Pierre Gougeon.
Armand Colin, 192 p., 16,50 €

 

L'Allemagne du XXIe siècle

 

Délestée du tabou militaire (plus de 7 000 soldats allemands sont déployés à l'étranger), la troisième puissance économique mondiale entend jouer un rôle à sa mesure en politique étrangère. Sa revendication d'un siège au Conseil de sécurité de l'ONU en est la preuve.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article