Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 janvier 2014 5 03 /01 /janvier /2014 18:05

Selon Hans Werner Sinn, "la crise est loin d'être terminée" et "l'euro lui-même est responsable" de la débâcle européenne.

La conclusion de Hans Werner Sinn, économiste allemand et président de l'institut Ifo, est sans appel : les Etats membres de la zone euro "souffrant d'un manque de compétitivité devraient pouvoir en sortir, temporairement". Dans une tribune traduite et publiée sur le site de La Tribune, il explique que "la crise est loin d'être terminée" et que "l'euro lui-même est responsable" de la débâcle européenne (chômage en hausse, production industrielle en berne, compétitivité très faible...).

Depuis 1995, date à laquelle a été officiellement lancé le mouvement vers une monnaie commune, "trop de capital a été injecté au sud de l'Europe, ce qui a créé une bulle de crédit inflationniste dans ces pays. Un environnement réglementaire excessivement laxiste s'est avéré mortel, encourageant les banques d'Europe du nord à gonfler leurs bilans [...]. Lorsque la bulle a éclaté, elle a laissé dans son sillage des économies terriblement coûteuses qui avaient perdu leur compétitivité", poursuit-il.

Selon Hans Werner Sinn, le moment est venu de "repenser l'union monétaire européenne". Pour ce faire, il préconise notamment que "les membres de la zone euro dont le chemin pour retrouver la compétitivité par des réductions de prix et de salaire est trop long et épuisant, et dont les sociétés risquent de se déchirer suite à l'imposition de l'austérité nécessaire, doivent temporairement quitter l'union monétaire".


Read more at http://www.atlantico.fr/pepites/economiste-allemand-plus-influent-estime-que-pays-en-crise-doivent-sortir-euro-943381.html#oOB3mC3qb40HdP7p.99

Depuis 1995, date à laquelle a été officiellement lancé le mouvement vers une monnaie commune, "trop de capital a été injecté au sud de l'Europe, ce qui a créé une bulle de crédit inflationniste dans ces pays. Un environnement réglementaire excessivement laxiste s'est avéré mortel, encourageant les banques d'Europe du nord à gonfler leurs bilans [...]. Lorsque la bulle a éclaté, elle a laissé dans son sillage des économies terriblement coûteuses qui avaient perdu leur compétitivité", poursuit-il.

Selon Hans Werner Sinn, le moment est venu de "repenser l'union monétaire européenne". Pour ce faire, il préconise notamment que "les membres de la zone euro dont le chemin pour retrouver la compétitivité par des réductions de prix et de salaire est trop long et épuisant, et dont les sociétés risquent de se déchirer suite à l'imposition de l'austérité nécessaire, doivent temporairement quitter l'union monétaire".


Read more at http://www.atlantico.fr/pepites/economiste-allemand-plus-influent-estime-que-pays-en-crise-doivent-sortir-euro-943381.html#oOB3mC3qb40HdP7p.99

Depuis 1995, date à laquelle a été officiellement lancé le mouvement vers une monnaie commune, "trop de capital a été injecté au sud de l'Europe, ce qui a créé une bulle de crédit inflationniste dans ces pays. Un environnement réglementaire excessivement laxiste s'est avéré mortel, encourageant les banques d'Europe du nord à gonfler leurs bilans [...]. Lorsque la bulle a éclaté, elle a laissé dans son sillage des économies terriblement coûteuses qui avaient perdu leur compétitivité", poursuit-il.

Selon Hans Werner Sinn, le moment est venu de "repenser l'union monétaire européenne". Pour ce faire, il préconise notamment que "les membres de la zone euro dont le chemin pour retrouver la compétitivité par des réductions de prix et de salaire est trop long et épuisant, et dont les sociétés risquent de se déchirer suite à l'imposition de l'austérité nécessaire, doivent temporairement quitter l'union monétaire".

Source : http://www.atlantico.fr/pepites/economiste-allemand-plus-influent-estime-que-pays-en-crise-doivent-sortir-euro-943381.html#oOB3mC3qb40HdP7p.99

 

Voir également à ce sujet :

 * Quand la BCE admet entre les lignes qu'elle a un plan pour nous sortir de la crise : la déflation et les chômeurs, par Matthieu Mucherie (Atlantico.fr)    

 * Trois évolutions - parmi d'autres - de l'UEM qu'il faut opérer sans délai ! 

 * Hollande refuse d'envisager une sortie de la Grèce de l'euro ! Il demande que le FESF et le MES disposent d'une licence bancaire, ce qui leur permettrait de se refinancer auprès de la BCE       

Voir également les articles figurant dans celui intitulé : Rappel de quelques articles phares relatifs à l'Union économique et monétaire (UEM)            

 

 

 

 

 


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Penser pour agir !

" Je préférerai toujours les choses aux mots,
et la pensée à la rime !
 "
 

(Voltaire)

 

" L'homme libre est celui qui n'a pas peur d'aller

jusqu'au bout de sa pensée "

(Léon Blum)

 

"La démocratie est d'abord un état d'esprit"

(Pierre Mendès France)  

 

 

Recherche

Catégories