Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Jean Poche

En 2006, la consommation finale d’énergie de l’industrie était de 37,4 millions de tonnes équivalent pétrole (Mtep), soit 14,4% de l’énergie finale consommée en France. Cela représente une diminution de 16,5% depuis 1980. Cependant, la consommation semble s’être stabilisée depuis 1990, avec une augmentation de 2% entre 1990 et 2000 puis une diminution de 5% depuis 2000, alors même que la production industrielle augmente de 4% entre 2000 et 2006. Ce résultat exclut les 15,4 Mtep de combustibles fossiles utilisées à des fins non énergétiques par certains secteurs, comme la chimie (solvants) et l’industrie des plastiques.

L’industrie consomme moins d’énergie que le secteur de la production d’énergie (98,2 Mtep), le résidentiel-tertiaire (70,6 Mtep) ou les transports (50,9 Mtep). Part relative des différentes énergies dans la consommation finale énergétique de l'industrie

En 2006, l’industrie a consommé en majorité du gaz à hauteur de 32% et de  l’électricité (31%), des combustibles solides (17,5%) et du pétrole (16%).

L’évolution des consommations depuis 1980 montre une augmentation régulière de l’utilisation du gaz (+79%) et de l’électricité (+43%), en remplacement du pétrole (-68%) et des combustibles solides (-35%). La part des énergies renouvelables reste stable autour de 3%. Cette évolution a permis la réduction du contenu carbone de la consommation énergétique de l’industrie, du fait du développement de l'électronucléaire et du plus faible contenu carbone du gaz. En effet, à énergie fournie égale, la combustion du gaz rejette moins de CO2 que celle du pétrole et du charbon.

En 2006, les secteurs de l’industrie les plus consommateurs d’énergie ont été les industries chimiques (19%), la sidérurgie (18,5%), l’agroalimentaire (14%) et l’industrie du papier et du carton (11%). Ces secteurs consomment à eux seuls près de 63% de l’énergie brute totale utilisée par l’industrie. La chimie organique et l’industrie du papier ont vu leurs consommations augmenter respectivement de +21% et de +4,5% depuis 1990. La chimie minérale, la sidérurgie et les IAA ont globalement diminué leurs consommations de 1990 à 2006 (respectivement -10%, -21% et -3%), mais ont enregistré des augmentations sur la dernière décennie (+28% de 1996 à 2006 pour la chimie minérale, +10% pour la sidérurgie, +20% pour l’IAA).

Cette évolution des consommations d’énergie de 1990 à 2006 montre une forte diminution des consommations pour la fabrication d’engrais (-66%), la production de minéraux (-70%) et l’industrie textile (-75%). Mais ces secteurs ne représentent qu’une très faible part de la consommation brute totale de l’industrie (moins de 4%).

La consommation énergétique de l’industrie dépend des secteurs les plus consommateurs comme la sidérurgie ou l’industrie chimique. Ceux-ci semblent être parvenus à un palier dans leurs efforts pour économiser l’énergie. Une rupture technologique paraît désormais nécessaire pour améliorer de manière significative leurs performances énergétiques.

Consommation brute d'énergie par secteur (NCE) de l'industrie

Secteur (NCE)*

Consommation en ktep

Part en 2006

Variation 1990-2006

Variation 1996-2006

1990

1996

2006

Sidérurgie

9 646

6 920

7 599

18,5%

-21,2%

9,8%

Industrie agroalimentaire

5 969

4 800

5 775

14,0%

-3,3%

20,3%

Autres industries de la chimie organique

4 582

4 253

5 527

13,4%

20,6%

30,0%

Industrie du papier et du carton

3 756

2 748

3 921

9,5%

4,4%

42,7%

Autres industries de la chimie minérale

2 509

1 767

2 264

5,5%

-9,8%

28,1%

Fonderie et travail des métaux

2 322

1 189

1 412

3,4%

-39,2%

18,8%

Production d'autres matériaux de construction et de céramique

1 444

1 008

1 393

3,4%

-3,5%

38,2%

Industrie du verre

1 595

1 356

1 392

3,4%

-12,7%

2,7%

Métallurgie de 1ère transformation des métaux non-ferreux

2 983

1 440

1 315

3,2%

-55,9%

-8,7%

Construction de véhicules automobiles et de transport terrestre

1 867

1 121

1 066

2,6%

-42,9%

-4,9%

Industries diverses

1 117

762

977

2,4%

-12,5%

28,2%

Transformation des matières plastiques

1 105

596

816

2,0%

-26,2%

36,9%

Fabrication d'engrais

2 099

1 700

714

1,7%

-66,0%

-58,0%

Construction électrique et électronique

1 383

868

703

1,7%

-49,2%

-19,0%

Fabrication de matières plastiques, de caoutchouc

1 507

1 516

683

1,7%

-54,7%

-54,9%

Construction mécanique

951

581

615

1,5%

-35,3%

5,9%

Parachimie et industrie pharmaceutique

867

434

551

1,3%

-36,4%

27,0%

Première tranformation de l'acier

404

746

493

1,2%

22,0%

-33,9%

Industrie textile, du cuir et de l'habillement

1 749

987

447

1,1%

-74,4%

-54,7%

Industrie du caoutchouc

635

426

408

1,0%

-35,7%

-4,2%

Construction navale, aéronautique et armement

366

320

378

0,9%

3,3%

18,1%

Production de minéraux divers

445

214

135

0,3%

-69,7%

-36,9%

Industrie des fils et fibres synthétiques

153

86

78

0,2%

-49,0%

-9,3%

Note : Résultats des secteurs de l’extraction et de la préparation de minerais, de la fabrication de plâtres, de chaux et de ciments exclus car couverts par le secret statistique ; *NCE : nomenclature d’activités économiques pour l’étude des livraisons et consommations d’énergie.

Source : Sessi, 2007.

 

Définitions :

 

 

 

 

Consommation d'énergie primaire : consommation d'’énergie brute, c’est-à-dire non transformée après extraction (houille, lignite, pétrole brut, gaz naturel, électricité primaire) correspondant à la consommation finale + les pertes + la consommation des producteurs et des transformateurs d’énergie (branche énergie).

Consommation d'énergie finale : la consommation finale d’énergie représente l’énergie utilisée par les utilisateurs finals (= énergie primaire - les pertes - consommation de la branche énergie).

Consommation brute : production totale brute diminuée du solde exportateur. L’autoproduction de vapeur vendue et la consommation pour l’autoproduction d’électricité ne sont pas déduites. 

 
Voir aussi...

http://www.industrie.gouv.fr/sessi/index.php (Service statistique du ministère chargé de l'industrie)

Source : http://www.stats.environnement.developpement-durable.gouv.fr/donnees-essentielles/activites-humaines/industrie/la-consommation-energetique-de-l-industrie.html

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article