Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par ERASME

ifri.jpg
          Comité d'études des relations franco-allemandes
Note du Cerfa n°101b
 
Nous avons le plaisir de vous annoncer la parution de la Note du Cerfa n°101b rédigée par Christoph Schröder, chercheur à l'Institut de l'économie allemande (Institut der deutschen Wirtschaft) de Cologne.         
 
 
               
Cette note vient en complément de la Note du Cerfa 101a rédigée par Brigitte Lestrade, « Entre réussite économique et précarité sociale : l'Allemagne dix ans après les lois Hartz » (mai 2013). Elle a pour objet de clarifier les débats sur la pauvreté et permet d'offrir un panorama plus large en situant l'Allemagne par rapport aux autres Etats européens.
  
Elle démontre qu'en Europe, ce sont la Suède, le Danemark, la Finlande, le Luxembourg, les Pays-Bas et, dans une moindre mesure, l'Autriche qui présentent les taux de pauvreté les plus faibles. Les pays les plus touchés sont la Lettonie, la Grèce, la Bulgarie et la Roumanie. Tous les indicateurs désignent les personnes seules et les personnes issues de l'immigration, mais surtout les familles monoparentales et les chômeurs comme les groupes les plus en difficulté. La pauvreté persistante ou la privation matérielle sont particulièrement liées à la situation sur le marché du travail.
  
La plupart des indicateurs de pauvreté classent l'Allemagne dans le milieu de la première moitié du tableau. Ce n'est qu'en termes de pauvreté persistante que la République fédérale obtient des résultats inférieurs à la moyenne des 15 Etats membres de l'UE jusqu'au grand élargissement de 2004-2007.
 
Vous pouvez également consulter cette note sur le site du Cerfa : http://ifri.org
 
 
 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article