Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 novembre 2011 1 21 /11 /novembre /2011 12:42

Bruxelles (NDLR Regards-citoyens.com : formule journalistique qui signifie ici " la Commission européenne") devrait publier mercredi 23 novembre une étude sur la faisabilité de ces emprunts communs. La Commission européenne accepterait l'idée, mais imposerait des exigences budgétaires aux pays souscripteurs.

 

« Le préalable pour faire des obligations mutualisées, pour faire des dettes en commun, ce qui me paraît être une idée juste, est d'avoir une coordination, une surveillance, une gouvernance communes », a déclaré hier le commissaire européen, Michel Barnier, dans une interview accordée à TV5-Monde.

Le commissaire chargé des marchés financiers confirme par ailleurs que la Commission européenne « travaille sur cette idée ». Bruxelles doit présenter en effet mercredi 23 novembre un projet de création d'euro-obligations. Un moyen, selon ses promoteurs, de lutter contre durablement la crise de la dette. Mais le projet ne fait pas l'unanimité. L'Allemagne, notamment, est actuellement hostile à l'idée mais, selon Michel Barnier, Berlin « bougera dès l'instant où elle aura confiance dans cette capacité de gérer notre économie en commun ».

La création de ces emprunts communs serait en effet assortie d'exigences budgétaires très strictes. Selon la dernière ébauche du document consultée par Le Figaro le recours à l'emprunt européen « ne doit conduire à aucun relâchement de la discipline budgétaire dans les États ». En contrepartie d'emprunts mutualisés, Bruxelles devrait obtenir des pouvoirs d'intervention sur les budgets nationaux. Le projet suppose « un contrôle plus poussé des projets de budget (nationaux), non seulement pour les pays fragiles mais pour tout État participant ». De quoi dissuader les pays de faire appel à ces financements, et rassurer l'Allemagne, les Pays-Bas, la Finlande et tous les autres pays à cheval sur la discipline budgétaire.

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Penser pour agir !

" Je préférerai toujours les choses aux mots,
et la pensée à la rime !
 "
 

(Voltaire)

 

" L'homme libre est celui qui n'a pas peur d'aller

jusqu'au bout de sa pensée "

(Léon Blum)

 

"La démocratie est d'abord un état d'esprit"

(Pierre Mendès France)  

 

 

Recherche

Catégories