Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par ERASME

Soixante-six ans après, la ville d'Hiroshima au Japon s'est recueillie samedi à la mémoire des victimes du premier bombardement nucléaire de l'histoire.

Une minute de silence a été observée à 8h15 du matin, à l'heure où la bombe atomique avait été larguée par l'aviation américaine, le 6 août 1945, dans les derniers jours de la Seconde guerre mondiale. L'explosion, qui détruisit la majeure partie de la ville, tua près de 140.000 personnes. Trois jours plus tard, le 9 août, la ville de Nagasaki essuyait à son tour un bombardement nucléaire, qui fit des dizaines de milliers d'autres victimes et fut suivi par la capitulation du Japon.

Le Premier ministre japonais Naoto Kan a déposé une couronne de fleurs jaunes dans le parc du mémorial pour la paix d'Hiroshima et répété la promesse.

Cette commémoration intervient alors que le Japon fait face à une catastrophe nucléaire sans précédent après le séisme et le tsunami dévastateurs du 11 mars dernier, qui ont atteint le système de refroidissement de la centrale de Fukushima.

Le maire d'Hiroshima Kazumi Matsui, qui a répété sa promesse de travailler à un monde sans arme nucléaire, n'est pas allé jusqu'à plaider pour un pays sans nucléaire. Mais il a reconnu que la confiance de la population dans le nucléaire était ébranlée. " Certains veulent abandonner la puissance nucléaire tout entière, croyant que l'humanité ne peut co-exister avec l'énergie nucléaire, tandis que d'autres réclament des régulations plus strictes du nucléaire et plaident pour le développement des énergies renouvelables ", a-t-il dit.

 

Source : Associated Press

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article