Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par ERASME

Le président de la Commission européenne, José Manuel Durao Barroso, est convaincu que l'Union européenne, au moins l'eurozone, ne sortira pas de la crise de la dette souveraine qui l'ébranle depuis 2010 (NDLR  Regards-citoyens.com : sans oublier celles de la dette privée et du crédit qui l'ont en partie provoquée) évoque lui aussi la nécessité d'une réforme institutionnelle au travers d'une révision des traités) sans une réforme institutionnelle. " Nous vivons une période au cours de laquelle nous avons besoin d'une unité et d'une cohérence accrues à travers les politiques que nous menons, et aussi, de davantage d'harmonisation législative (NDLR  Regards-citoyens.com : harmonisation refusée jusqu'ici par les Etats signataires du Traité). Et pour atteindre ce but, nous vons besoin d'une intégration institutionnelle accrue", a-t-il déclaré le 1er septembre à La Haye lors du séminaire 'Global constitutionnalism' organisé par l'Université de Yale. Et d'ajouter : "La crise actuelle a montré les limites de l'action individuelle des Etats-Nations. L'Europe et les principes du traité doivent être renouvelés. Plus d'intégration est nécessaire, et le corrolaire d'une intégration accrue doit être plus de démocratie. ce renouveau européen doit représenter un saut qualitatif et permettre à l'Europe de faire face aux défis du monde actuel."

 

Certes ! Pour autant, cette vision n'épuise pas les interrogations relatives à ce que 'gouverner' signifie aujourd'hui en Europe, du point de vue de la puissance publique s'entend, et comment la démocratie peut être effectivement renforcée au travers d'une plus grande intégration institutionnelle !

 

C'est bien à ces interrogations essentielles que les Européens doivent désormais répondre !

 

Voir également à ce sujet, notamment :

 * Europe : la réforme de 2014

 * Union politique / La réforme de 2014 - Catalogue pour un débat

 * Lettre ouverte à mes amis fédéralistes qui refusent une Europe à plusieurs vitesses !

 * Relance de la formule de Jacques Delors pour l'Europe future : " Fédération d'Etats-nations ", qui n'est pas du tout ce qu'on croit trop souvent

 * Union politique : ne rêvons pas ! Nous en sommes encore très loin !

 * Pompiers, gendarmes et architectes de l’intégration européenne, par Valentin Kreilinger (synthèse de séminaire - Notre Europe)

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article