Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 janvier 2014 5 31 /01 /janvier /2014 10:47

On n'y comprend plus rien !

Ou plutôt, on comprend chaque jour un peu plus à quel point les Européens n'ont vraiment pas les dirigeants que requiert la situation dramatique de l'Europe même s'ils leur arrivent souvent de prendre des décisions appropriées (cf. notamment à cet égard Gouvernance de la zone euro ) ! 

Le gouvernement britannique continue de mener en bâteau ivre l'ensemble des institutions communautaires, à l'exception parfois du Parlement européen !

Alors que la City n'a eu de cesse de se montrer des plus hostile à l'égard de la zone euro et de l'euro au cours des dernières années,

alors que les établissements bancaires britanniques mandatés ont été très clairement à l'origine des dérives autour du Libor et de l'Eurolibor,

alors que le Royaume-Uni a obtenu un nombre incalculable de dérogations et d'Opt out à l'égard des dispositions du droit primaire établi par le Traité de Lisbonne,

alors que les cabinets des principaux dirigeants européens et d'importantes directions générales ont été placés entre les mains de sujets de sa Grâcieuse Majesté,

alors que les cabinets d'avocats anglo-saxons se sentent on ne plus à l'aise dans les jeux de lobbying qui rythment la vie et l'action des institutions européennes,

alors que la Baroness Ashton s'est vue confiée des pouvoirs considérables qui lui permettent de paralyser totalement les avancées offertes par le Traité de Lisbonne dans les domaines qui relève de sa compétence,

alors que le Royaume-Uni a expérimenté aux dépends des citoyens britanniques ce modèle tant fantasmé de la troisième voie avec le succès que l'on sait que d'aucuns voudraient généraliser à l'Europe toute entière (cf. Où en est la fameuse 'troisième voie' ? ainsi que Selon l'OIT, 60% des réformes proposées par les gouvernements ont diminué les droits des employés et que 65% des réformes sur le marché du travail ont restreint les droits des travailleurs temporaires ), 

alors que le chef du gouvernement britannique a refusé - et obtenu - que le prochain cadre financier pluriannuel de l'Union dispose des ressources propres indispensables à l'effectivité et à l'efficacité de l'action de l'Union là où les Etats lui ont attribué des compétences, comme de l'indispensable flexibilité budgétaire pour permettre à l'Union de faire face à des évènements imprévus,

alors que ce même chef de gouvernement ne cesse de promettre à son propre parti qu'il ira jusqu'à demander la sortie de l'Union (cf. notamment Le Royaume-Uni lance un ultimatum à l'UE (Euractiv.fr) ),

les dirigeants européens, le président permanent du Conseil européen Herman Van Rompuy et le président de La Commission européenne José Manuel Barroso en tête, mais également les chefs d'Etat et de gouvernement de pays membres de la zone euro, et non des moindres,  ainsi que les ministres des finances de l'Union (cf. à cet égard, notamment Ressources propres de l'UE : une fois encore, le chantage britannique a payé - le Royaume-Uni continue de bénéficier de ses exemptions à la règle commune ou encore L'ambitieuse réforme des grandes banques européennes de Michel Barnier, par Anne Michel (Le Monde)) n'ont de cesse que de ne surtout pas déplaire au Royaume-Uni, au Gourou du sectarisme transatlantique le plus exclusif de tout autre schéma d'intégration qui puisse être, au Prince-Roi de la dérégulation, au Grand-Maître du Temple de l'orthodoxie néolibérale, au Pape du capitalisme financier, tels des enfants de choeur reprenant des refrains sans âme et sans légimité doctrinale de leur évêque apostat !

A force de se comporter comme de petits compagnons-soldats laborieux, sans finesse, sans audace et sans vision, ils piétinent le socle encore fragile du projet européen autant que les idéaux attachées à cette belle et noble promesse démocratique d'une Union sans cesse plus étroite capable de se penser et d'agir d'un même élan en 'responsabilité' et en 'conscience', c'est-à-dire ces pierres de taille ciselées par la main invisible des peuples européens unis dans leur diversité avec lesquelles s'est progressivement édifié le Temple de l'Union !

Devant autant d'incohérences qui confinent trop souvent à de la lâcheté, le grand architecte européen pourrait bien finir par rendre son tablier !

Et les peuples d'Europe leur exprimer leur colère !

NB : Cet article a été publié une première fois sur ce blog le 14 novembre 2012.

 



Partager cet article

Repost 0

commentaires

Penser pour agir !

" Je préférerai toujours les choses aux mots,
et la pensée à la rime !
 "
 

(Voltaire)

 

" L'homme libre est celui qui n'a pas peur d'aller

jusqu'au bout de sa pensée "

(Léon Blum)

 

"La démocratie est d'abord un état d'esprit"

(Pierre Mendès France)  

 

 

Recherche

Catégories