Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 janvier 2014 3 01 /01 /janvier /2014 14:13
"Mme Merkel a raison de dire que, pour qu'il y ait une opération européenne, il faut une décision européenne"
Lors du Conseil Européen du 20/12/2014, le Président Hollande a ainsi reconnu que l'opération française en Centre Afrique aurait dû être placée sous l'égide de l'Union Européenne. Il a ajouté :    
"Il faut reprendre la procédure, renvoyer sûrement au Conseil Affaires étrangères (du 20 Janvier) pour qu'il y ait formellement une décision européenne".     
Lors de ce même Conseil Européen, les chefs d'État et de Gouvernement ont par ailleurs confirmé "leur plein soutien à l'intervention militaire française" et se sont déclarés disposés à "examiner toutes les options d'une mission PSDC" pour contribuer à la stabilisation du pays dès la réunion du 20 Janvier 2014 lors de laquelle Mme Ashton présentera les propositions nécessaires sur la base des articles 42 à 44 TUE. (cf. également à cet égard European Council - 19/20 December 2013 - Conclusions)
Il est dommage que, pour les opérations Mali et Centre Afrique, la France n'ait pas - dès le départ - proposé de placer ses interventions dans le cadre de la PESC.   
La plupart des observateurs estiment, aujourd'hui, que ce fût une erreur dont risquent de pâtir à la fois les pays africains concernés et la France elle-même sur les plans politique, militaire et financier. L'issue très incertaine de ces deux affaires explique à présent le revirement français.   
Le recours tardif à "la méthode européenne" - par simple application des procédures prévues par les Traités - n'en sera pas facilité.   
"On aurait pu aider d'avantage si on avait été consulté avant le déclenchement de l'intervention française" a déclaré Mme Merkel, notant par ailleurs une absence d'information de la part de la France sur les deux opérations concernées.   
Sur la question des interventions françaises en Afrique et du rôle de l'UE, voir :    

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Guy Giraud - dans La France et ses partenaires
commenter cet article

commentaires

Penser pour agir !

" Je préférerai toujours les choses aux mots,
et la pensée à la rime !
 "
 

(Voltaire)

 

" L'homme libre est celui qui n'a pas peur d'aller

jusqu'au bout de sa pensée "

(Léon Blum)

 

"La démocratie est d'abord un état d'esprit"

(Pierre Mendès France)  

 

 

Recherche

Catégories