Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 novembre 2011 1 28 /11 /novembre /2011 08:00

L'aggravation rapide de la crise de la dette dans la zone euro menace les notes de solvabilité de tous les pays européens, a averti dimanche 27 novembre l'agence d'évaluation financière américaine, Moody's.

Dans un "commentaire spécial" sur les pays européens, l'agence indique qu'elle considère toujours que la zone euro maintiendra son unité sans autre défaillance que celle de la Grèce, mais note que même ce "scénario 'positif' est porteur de conséquences très négatives pour les notes" des Etats européens.

L'agence, qui a récemment averti que la France pourrait perdre son "triple A", lui permettant d'emprunter à des taux avantageux sur les marchés, indique ainsi clairement qu'aucun pays, même parmi ceux jugés les plus solides, comme les Pays-Bas, l'Autriche, la Finlande, voire l'Allemagne, n'est à l'abri d'un abaissement de note.

"L'aggravation ininterrompue de la crise de la dette publique et des banques de la zone euro menace la qualité de crédit de tous les pays européens", écrit l'agence. "Alors que la zone euro dans son ensemble possède une force économique et financière énorme, la faiblesse de ses institutions continue d'entraver la résolution de la crise et de peser sur les notes" attribuées à la dette de ses pays membres, ajoute-t-elle.

Une telle déclaration, qui plaide de manière on ne peut plus claire en faveur d'une intégration européenne accrue dans les domaines économiques et financiers, intervient à point nommé en regard des déclarations et/ou intentions des dirigeants européens en faveur d'une telle intégration !

Elle fait courir le risque politique d'une lecture peu amène par les citoyens européens des véritables motivations à la fois de ces dirigeants (dont la couleur politique ne laisse aucun doute sur les choix économiques qu'ils opèrent) et de ces agences (anglo-saxones) à l'égard d'une telle intégration, faisant craindre un renforcement au travers elle d'une voie libérale qui n'est plus véritablement en odeur de sainteté chez ceux, de plus en plus nombreux, qui n'y trouvent pas ou plus leur propre compte !

De là à y voir une collusion des uns et des autres pour parvenir à forcer les réformes attendues, il n'y a qu'un pas ! Un  pas d'autant plus aisé à emboité que le projet de régulation des agences de notation proposé par le Commissaire Michel Barnier est passé par pertes et profits (cf. Le projet de régulation sur les agences de notation retoqué à Bruxelles).

Dont acte ! 

 

Source : AFP

 

Voir également sur ce blog : Quelles sont les dernières solutions pour sauver l'Europe ? (LePost.fr) ainsi que les articles auxquels il renvoie ainsi que La gouvernance mondiale est-elle au service de l’intérêt général global ? par Joseph Stiglitz - nouvelle édition -A la recherche d'une gouvernance mondiale hybride (nouvelle édition) ; Governance for growth - Building consensus for the future (A report by David Cameron - G20) ; European Governance and Democracy : Power and Protest in the EU, by Richard Balme and Didier Chabanet ; "Le joli mot de "gouvernance" n'est qu'un euphémisme pour désigner une forme dure de domination politique" par Jürgen Habermas (Le Monde) et La démocratie parlementaire à l'allemande : une voie politique performante pour l'Europe .

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Penser pour agir !

" Je préférerai toujours les choses aux mots,
et la pensée à la rime !
 "
 

(Voltaire)

 

" L'homme libre est celui qui n'a pas peur d'aller

jusqu'au bout de sa pensée "

(Léon Blum)

 

"La démocratie est d'abord un état d'esprit"

(Pierre Mendès France)  

 

 

Recherche

Catégories