Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par ERASME

Nécessité fait loi. A un peu plus d'un an d'une présidentielle qui s'annonce comme délicate, Barack Obama change de priorités. Plus question de se mettre à mal avec l'électeur américain pro-israélien. L'élection partielle de la neuvième circonscription de New York, bastion démocrate passé au camp républicain , il y a une semaine, a impressionné surtout par l'importance qu'a prise la position jugée anti-israélienne du président, à quelques jours de l'offensive diplomatique des Palestiniens à l'ONU.

La situation est-elle grave ? Non si on s'en tient au dernier sondage de Gallup, effectué début septembre, qui montre que les juifs américains sont ni plus ni moins amènes vis à vis du président des Etats-Unis.

 

 

Il n'empêche que l'administration Obama a décidé de ne prendre aucun risque. Les critiques formulées par le journaliste du New York Times Thomas Friedman contre la stratégie jugée à très courte vue du premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou n'ont désormais aucune chance de figurer parmi les éléments de langage de la Maison Blanche.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article