Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 février 2014 1 03 /02 /février /2014 10:45

Le Congrès juif européen s'est exprimé avec fermeté à l'égard d'une personnalité politique européenne ayant prononcé, à titre personnel, sur un media public, des propos critiques à l'égard des chances de succès des négociations directes israélo-palestiniennes relatives au 'processus de paix' ainsi que de l'influence qu'exercerait - et qu'exerce vraiment, qui peut en douter ! - certains "lobbys" juifs américains sur l'administration américaine à l'égard de ce dossier aussi complexe que récurrent de l'agenda international (cf. l'article Clarification officielle de la position de la Commission européenne à l'égard des propos du Commissaire De Gucht relatifs notamment à la politique israélienne au Proche-Orient ).

Les amalgames délibérés, les interprétations résolument scabreuses et les raccourcis malveillants à l'égard de tout commentaire critique de l'action politique menée ici ou là soit par l'Etat d'Israël, soit par des représentants de la communauté juive dans le monde, me paraissent aussi dangereux que les discours - de plus en plus fréquents, y compris au sein de la communauté juive internationale - qui stigmatisent Israël et les diasporas juives et que toute autre forme de radicalisation du discours et des postures à l'égard du sionisme ou de l'antisionisme ! 

Dans cette période de profonde crise financière internationale, qui met à la lumière des pratiques criminelles opérées sans discerment aucun au détriment tant de titulaires de grosses fortunes que des populations les plus fragiles, la réminiscence de clichés stigmatisants est désormais à l'oeuvre : ne feignons pas d'ignorer les commentaires acerbes à l'endroit de la communauté juive qui accompagnent ici ou là les différents épisodes de l'affaire Madoff, par exemple !

A cet égard, l'article que signe Denis Mac Shane est des plus éloquent même s'il présente quelques faiblesses, notamment celle qui consiste à suggérer que le cas isralien est comparable à celui de la Turquie ou de l'Inde, alors que le statut particulier dont jouit Israël auprès de 3 des 5 membres du Conseil de Sécurité des Etats-Unis crée une situation diplomatique en rien comparable aux autres Etats cités (cf. Le boycott d'Israël va envenimer le conflit israélo-palestinien, par Denis MacShane (Le Monde.fr) ).

Prenons garde à ce que les postures excessivement marquées des uns et des autres ne concourent pas à alimenter en Europe un antisémitisme aussi sournois que nauséabond !

Prenons garde à cette nouvelle théologie de la victimisation qu'incarnent si bien, hélas, ces trop nombreux débordements aussi "mystiques" qu'intolérables autour du drame du 11 septembre 2001 !

A une époque où le populisme et la xénophobie qui l'accompagne prospèrent en Europe sur le dos des minorités ethniques ou religieuses (cf. notamment à cet égard La nouvelle droite populiste européenne prospère sur la dénonciation de l'islam ; L'ONU dénonce une "recrudescence notable du racisme" en France (France24) ; Le racisme se développe en Europe, sur fond de crise économique - nouvelle édition -  ou encore Roms : la Commission et le Parlement européens rappellent la France à l'ordre (Le Monde)), tout excès imputable à un "camp" ou à au autre participe à nourrir - en les renforçant - des croyances et des mythes qui portent en eux-mêmes les ressorts de l'intolérance la plus violente à l'égard de l'Autre ! Quand bien même, ici ou là, d'aucun s'emploie à changer cette nouvelle donne d'une société aussi paradoxale où, alors que le politique attise les sentiments enfouis les plus grégaires, les populations - telles que les perçoivent les sondeurs d'opinion - semblent vouloir s'ouvrir davantage à l'Autre, à ses principes, à ses valeurs et à ses espoirs (cf. Des chrétiens se mobilisent pour le dialogue en Méditerranée, par Jean-Christophe Ploquin (La Croix) ; Des Juifs religieux aux côtés des Palestiniens : Tu ne convoiteras pas la maison de ton voisin (Haaretz - Courrier international)Retour sur images : Sept messages pour redonner de l'espoir et une perspective au Proche Orient ; Des Orients du Levant aux Occidents du Couchant ... Rêvons ! ou encore L'appel à la raison d'Erasme ! ) ! Cet Autre pourtant si souvent incarné dans certains segments de nos populations européennes tantôt en "Roms", tantôt en "Arabe", tantôt en "Juif" lorsqu'on lui affuble les attributs de la perfidie, de la manipulation, du coup bas, et, plus généralement du "démon" ! (cf. Que sont devenus ces valeurs "universelles" et ces principes démocratiques que les "occidentaux" se sont si souvent honorés d'avoir fait émerger ? ).

Personnellement, je ne sais pas si " l'avenir d'Israël est notre destin ", comme le revendique haut et fort Jose Maria Aznar dans une missive qu'il a jugé bon d'adresser au président du Parlement européen (cf. "L'avenir d'Israël est notre destin" écrit José Maria Aznar au président du Parlement européen ), mais ce dont je suis certain, c'est que trop de discours stigmatisatnts, trop de postures radicales, trop d'éclaboussures nauséabondes souillent notre espace public, tarissent les espoirs de réconciliation et stérilisent les tentatives de dialogue et de compréhension mutuelle entre des peuples dont le destin commun est scellé dans un monde impitoyable où même le "croire" est petit à petit vidé de son sens profond (cf. Croire ! ) !

Ce que je sais, par contre, c'est ce qu'Albert Camus comme André Malraux, Simone Veil, Antoine de Saint Exupéry, Haïm Zafrani, Mohamed Arkoun et bien d'autres encore m'ont appris au travers de leur magnifique oeuvre littéraire ou par le témoignage vivant de leur existence : et tout d'abord ce qu'est à la fois notre condition humaine, l'absurde, le dérisoire, l'espoir, le surgissement du divin et du surnaturel dans notre existence comme le salut et la miséricorde ! (Eloge d'une amitié, par Tahar Ben Jelloun (Le Monde) )

Cessons de nous voir et de nous penser si différent de cet Autre trop souvent méconnu !

Cessons de le stigmatiser, Lui qui n'est, en vérité, qu'une autre face de Soi ! Une face ineffaçable dans laquelle se reflète - sans effet optique - notre propre Moi !

Cessons de nous poser en victimes objets de toutes ses malveillances présumées et/ou présupposées !

N'oublions pas les grands enseignements de l'Histoire comme ceux de l'histoire la plus noire !

Agissons en conscience et en responsabilité !

Faisons vivre ces principes, ces symboles et ces valeurs auxquelles nous prétendons tous être tant attachés !

Elevons notre regard ! Autant que nos ambitions et nos espoirs pour l'Homme !

Redonnons force et vitalité à notre Espérance !

Redevenons des sujets de notre propre existence !

Et n'oublions pas, s'il vous plait, que le bonheur est désormais un droit pour tous (cf. Le bonheur devient un droit, par Alain-Gérard Slama (Le Figaro) ) !

Et alors, seulement alors, nous parviendrons à éradiquer ces fléaux de la xénophobie, du racisme, de l'ostraciseme, de l'islamophobie et de l'antisémitisme qui resurgissent, stimulés par des jeux sordides de ce qui n'est au final rien d'autre qu'une mini-politique quelquepeu criminogène comme le dénonce le sociologue Alain Touraine (cf. Alain Touraine : "Nous sommes à l'heure de la "mini-politique" (Le Monde) ) !

Et Osons porter un autre regard sur l'oeuvre politique !

 

Voir également :

 * Dictionnaire des racismes, de l'exclusion et des discriminations (sous la direction d'Esther Benbassa - Larousse)

 * La peur de l’islam - Bat Ye’or et le spectre de l’ « Eurabie » (Ivan Jablonka)

 * Comment réagir aux propos xénophobes, racistes, homophobes, antisémites ...

 * Racisme populaire ou xénophobie d'Etat ? Quelle politique écologiste dès 2012 pour réconcilier la France avec elle-même ? 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Penser pour agir !

" Je préférerai toujours les choses aux mots,
et la pensée à la rime !
 "
 

(Voltaire)

 

" L'homme libre est celui qui n'a pas peur d'aller

jusqu'au bout de sa pensée "

(Léon Blum)

 

"La démocratie est d'abord un état d'esprit"

(Pierre Mendès France)  

 

 

Recherche

Catégories