Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 février 2014 5 07 /02 /février /2014 12:28

Le rapport Synopia « Refaire l’Europe : Esquisse d’une politique » a été présenté au Président de la République le 7 octobre 2013. Lien. 

*
*    *

La première originalité de ce rapport tient à la qualité des signataires : quatre personnalités qui ont toutes une très grande expérience des affaires européennes, qui viennent de pays différents et dont l’analyse, les recommandations et l’avertissement sont essentiels pour le futur de l’Europe et de l’Union européenne :

- Pierre de Boissieu, ancien représentant permanent de la France auprès de l’Union européenne, ancien secrétaire-général du Conseil de l’Union européenne.

- Tom de Bruijn, ancien représentant permanent des Pays-Bas auprès de l’Union européenne.

- Antonio Vitorino, ancien membre du Parlement européen (élu du Portugal), ancien membre de la Commission européenne.

- Stephen Wall, ancien représentant permanent du Royaume-Uni auprès de l’Union européenne.

La seconde caractéristique de ce rapport est de proposer une démarche d’ensemble pour la zone euro et pour l’Europe des 28, afin de mettre les choses à leur place et de montrer qu’il n’y a pas contradiction mais complémentarité entre l’intégration de la zone euro et l’amélioration du fonctionnement de l’Union européenne « à 28″, avec le Royaume-Uni, bien sûr.

La troisième est de mettre en garde sur le péril que l’inaction et l’indécision feront courir à l’Union européenne à brève échéance. Nous ne sommes à l’abri d’aucune rupture. Il faut que nos leaders politiques mettent à profit les mois qui nous séparent des prochaines élections européennes pour décider et agir vite ; plus tard, il risque d’être trop tard. C’est possible, mais c’est d’abord et avant tout une question de volonté et de responsabilité politiques. Une prise de conscience est donc nécessaire et nous espérons y contribuer.

pdf-icon Rapport Synopia Europe

pdf-icon Report Synopia Europe

*
*    *

Synthèse

L’Union européenne est parcourue de crises. Crise économique de la zone euro. Crise du fonctionnement de l’Union européenne proprement dite, à 28 Etats membres. Crises de confiance en Europe. La pertinence et la finalité du projet européen lui-même sont remises en cause et contestées ; la Communauté de destin d’origine est menacée de devenir une Europe à finalités différentes.

Faut-il se résigner ? Non. Nous affirmons que l’Europe a un avenir qu’il nous appartient de construire, nous affirmons que nos enfants eux aussi doivent pouvoir penser, travailler et créer en Europe. Mais il faut tirer la leçon des dix dernières années et remettre une Union européenne parfois insuffisante et même défaillante au service de l’Europe et des Européens. Il y faudra un cheminement d’ensemble qui seul permettra, tout au long du parcours comme à sa fin, d’assurer le meilleur équilibre des intérêts.

La survie et le succès de l’Union européenne dépendent de la vitalité de la zone euro. La priorité est en conséquence de donner à celle-ci une perspective claire à 10 ou 15 ans et de la transformer progressivement en un espace réellement intégré, qu’il s’agisse des engagements nécessaires pour mettre en œuvre des politiques économiques saines et convergentes, de la volonté de recourir aux instruments de solidarité les mieux adaptés ou de l’adoption de règles de gouvernance adéquates. Ainsi seront réunies les conditions d’une nouvelle croissance et d’un meilleur emploi.

L’Union européenne, à 28 Etats membres, doit elle aussi retrouver le chemin de la rigueur et de l’efficacité. Il convient de lui assigner quelques objectifs politiques essentiels, objectifs d’ores et déjà énoncés dans les traités et dont la mise en œuvre concrète devrait être approuvée par tous les Etats membres : énergie et environnement, marché intérieur, défense, conditions nécessaires pour préserver la libre circulation des personnes.

Le temps est maintenant à la consolidation, consolidation de la composition de la zone euro et de l’Union, consolidation des politiques, consolidation des institutions. Il faut cesser de procéder constamment à des modifications des traités, comme si des novations institutionnelles pouvaient produire par elles-mêmes les politiques adaptées. Les traités en vigueur comportent la flexibilité nécessaire et toutes les bases juridiques requises pour l’action, tant en ce qui concerne la zone euro que l’Union européenne elle-même. Il est de la responsabilité des institutions et des Etats de coopérer loyalement à cette fin. Les Etats doivent respecter les institutions. Et celles-ci doivent, chacune pour ce qui la concerne, remédier à certaines carences évidentes de leur fonctionnement. Le Conseil européen doit définir les orientations stratégiques et prendre les principales décisions, et ne plus être la chambre d’appel des dysfonctionnements du Conseil. Le Conseil des affaires générales et le Conseil des relations extérieures sont loin d’être à la hauteur de leur tâche. La Commission s’est affaiblie : les chefs d’Etat ou de gouvernement ont l’occasion, avec le renouvellement de 2014, de faire ce qu’il convient pour la régénérer. Le Parlement européen et les parlements nationaux doivent définir les voies et procédures nécessaires pour mieux coopérer, dans l’intérêt des électeurs qu’ils représentent chacun.

Le succès est à ce prix. C’est à ce prix que pourra être assurée la cohésion de l’Union européenne « à 28″, y compris, il faut l’espérer, avec le Royaume-Uni. Et, une fois encore dans l’Histoire de l’Europe, il est indispensable que l’Allemagne et la France ouvrent la voie et tracent un chemin.    

Source : http://www.synopia.fr/?p=923    

Voir également la critique de ce rapport également publiée sur ce blog :  Perseverare diabolicum

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Penser pour agir !

" Je préférerai toujours les choses aux mots,
et la pensée à la rime !
 "
 

(Voltaire)

 

" L'homme libre est celui qui n'a pas peur d'aller

jusqu'au bout de sa pensée "

(Léon Blum)

 

"La démocratie est d'abord un état d'esprit"

(Pierre Mendès France)  

 

 

Recherche

Catégories