Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par ERASME

C’est la polémique autour du retour volontaire des Roms qui fait à nouveau la une de la presse d’aujourd’hui. Celle-ci rappelle l'objectif du gouvernement français de démanteler 300 camps illégaux dans les trois mois et de renvoyer 700 Roms, sur les 8 500 qui résident en France.
Le Point précise que " parce qu'ils sont citoyens de l'Union européenne, rien n'interdit aux 850 immigrés roumains et bulgares qui se sont engagés à regagner leur pays d'ici la fin du mois en bénéficiant d'une aide au retour de revenir en France pour trois mois. Beaucoup en ont manifesté l'intention à peine rentrés jeudi à Bucarest ", ce que la France souhaite combattre en " adaptant la législation pour lutter contre l'abus de droit au court séjour ".
Aux hommes d’Eglise qui ont, ce week-end, dénoncé la politique menée par le gouvernement à l’égard des Roms [L'Express], Brice Hortefeux rappelle sur Europe 1 " que [le gouvernement agit] sur un problème pas uniquement français mais européen, dans le cadre de textes prévus par la Commission européenne et [qu’il est] aussi respectueux des droits individuels ".
La Commission européenne a déclaré qu’elle suivait de près la situation. Mais pour Les Echos, " il est peu probable que Bruxelles s'engage dans un réel bras de fer avec Paris sur cette question délicate ". Celle-ci, que Brice Hortefeux a " invitée à mobiliser son énergie, ses efforts et ses crédits ", a indiqué qu’un programme d’insertion était déjà financé à hauteur de 17.5 milliards d’euros sur 6 ans.
Le Figaro rapporte enfin les propos très contestés du ministre de l’Intérieur Italien, Roberto Maroni, qui souhaite aller plus loin que la France concernant les Roms : " Oui, des expulsions comme pour les immigrés clandestins, pas des retours volontaires ou assistés. Naturellement, juste pour ceux qui enfreignent les règles de la vie dans un autre Etat membre: avoir un revenu minimum, un logement adéquat et ne pas être un fardeau pour le système social du pays d'accueil ". Bruxelles s'est déjà opposé à de tels projets en Italie, précise le journal.
En savoir plus :
Roms: peut-on expulser un citoyen européen de France ? - Touteleurope

 Des valeurs, des droits et de l'état de droit dans l'Union européenne : rappel de quelques éléments du Traité de Lisbonne - nouvelle édition -

 Que sont devenus ces valeurs "universelles" et ces principes démocratiques que les "occidentaux" se sont si souvent honorés d'avoir fait émerger ?

 

Source : http://lettres.touteleurope.fr/rdp230810.cfm?WL=26021&WS=48415_1934984&WA=2629

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article