Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Paul Auster

Se passe-t-il un jour, une semaine, un mois sans que l'actualité révèle le caractère épineux, pour ne pas dire plus, du dessous des cartes de dossiers géopolitiques, géostratégiques, économiques ou monétaires mettant en jeu des Etats membres de l'Union européenne, fussent-ils également membres de l'Alliance atlantique (cf. par exemple Espionnage américain : pourquoi la France est isolée en Europe?

Combien de dossiers mettant en jeu des intérêts nationaux, publics ou privés, (cf. à cet égard La définition de l’intérêt national en France ; L’intérêt national en question ;  L’intérêt général national vu par les droits européens ; PENSER L'INTERET EUROPEEN : Du compromis entre intérêts nationaux à l’intérêt général européen;  De la définition et de la défense des intérêts nationaux (première partie) ainsi que De la définition et de la défense des intérêts nationaux (seconde partie)) se situant bien au-delà des seuls intérêts de sécurité nationale font apparaître des 'coups tordus' de la part d'officines semi-publiques, semi-privées dans lesquelles se mêlent et pour lesquelles opèrent des acteurs de tous poils souvent très proches des services de renseignement de ces mêmes Etats ?

Dans un tel contexte, comment espérer voir émerger les conditions d'un approfondissement politique substantiel de l'Union européenne ? Une Union européenne dont les institutions elles-mêmes, jusqu'à des niveaux de responsabilité particulièrement élevés, fourmillent de ces mêmes individus aux ambitions et aux pratiques plus que douteuses tant elles relèvent d'une realpolitik bien peu compatible avec les visées et les exigences d'une union sans cesse plus étroite ?

Puisque les Etats membres et les institutions européennes se refusent toujours à assurer à l'Europe sa pleine autonomie stratégique), au moins qu'ils lui donnent les moyens d'assurer ses responsabilités stratégiques, dans tous les domaines où "stratégique" est un terme qui fait véritablement sens, pas simplement dans les dossiers diplomatiques et de sécurité !

Plus que jamais, l'urgence est d'accélérer, sinon la fusion - nous en sommes encore très loin si tant est qu'elle puisse intervenir un jour ! - la coopération et la coordination des services spécialisés du renseignement en agissant conformément à l'esprit et à la lettre des articles du Traité de Lisbonne relatifs à la sécurité nationale (cf. à cet égard De la Sécurité nationale dans le Traité de Lisbonne - première partie - (nouvelle édition) ; De la Sécurité nationale dans le Traité de Lisbonne - deuxième partie - (nouvelle édition) ; De la Sécurité nationale dans le Traité de Lisbonne - troisième partie - (nouvelle édition) ainsi que De la Sécurité nationale dans le Traité de Lisbonne - quatrième partie - (nouvelle édition))!

Mais aucune coopération, aucune coordination ne sera réellement effective et efficace sans que soit inscrit dans les constitutions respectives des Etats des dispositions spécifiques à la sécurité nationale (Retour sur images : Intégrer la Sécurité nationale dans la Constitution de la Vème République : un enjeu important de la prochaine réforme de la Constitution), et que soient enfin clarifiés de manière sérieuse les objectifs stratégiques et les intérêts essentiels de sécurité de l'Union européenne, comme les secteurs réellement stratégiques pour l'Union, et sans qu'une véritable politique d'intelligence économique propre à l'Union européenne soit esquissée ; ce que proposait déjà il y a près de 10 ans un rapport officiel dédié à la nouvelle conception de la sécurité en Europe (cf. notamment à cet égard Redonnons force et espoir aux Européens en construisant une Europe qui les protège ! - sixième partie - ).

Or cette accélération exige qu'aucune hésitation politique ne subsiste au plus haut niveau des Etats membres partageant cette ambition d'une Union politique forte quant aux transferts, partages et délégation de souveraineté ( Coup de projecteur sur les compétences européennes ) autant que quant à la manière d'affronter cette économie de l'insécurité qui favorise les coups les plus bas (cf. Retour sur images : De l'économie de l'insécurité - du mensonge institutionnalisé - et du risque !) ! Nous en sommes encore loin !

D'où l'importance de conduire les audits auxquels invite ce blog depuis plusieurs mois (cf. à cet égard Retour sur images : Audit sur l'impact des compétences européennes sur les objectifs et les intérêts nationaux - et européens - : la France doit imiter le gouvernement britannique mais avec d'autres objectifs ! ; Vouloir bâtir une Europe politique comporte des exigences irréductibles ! (nouvelle édition) ; L'Union européenne cède à toutes les exigences des Etats-Unis, même à celles qui sont contraires à ses principes les plus fondamentaux ; Retour sur image : Les limites actuelles de la dynamique de l’Union européenne relative à la Sécurité (extrait d'un rapport officiel publié et diffusé le 1er février 2007) ;  Retour sur images : Les Etats européens n'ont pas d'autre alternative que de poursuivre la construction européenne en faisant rapidement de l'UE un véritable acteur politique "global" - nouvelle édition - ainsi que Les trois principaux défis qui se présentent à l'Union européenne pour qu'elle devienne une authentique Union politique, selon Jean-Louis Quermonne ) ! Et de travailler collectivement, entre européens, à doter l'Union européenne des moyens nécessaires pour lui permettre d'exercer ses responsabilités stratégiques  !

« Vous ne sauriez croire avec quelle facilité l’impossible se fait dès qu’il est nécessaire » (Anatole France)

Cet article a été publié à plusieurs reprises sur ce blog depuis octobre 2012

Voir également sur ce blog :

 * Statement by EU High Representative Catherine Ashton on her Final Report on the CSDP (Brussels, 15 October 2013)

 * Réflexion prospective et planification stratégique : deux processus distincts au service de la préparation du futur - nouvelle édition -

 * UE : un service européen d'action extérieure au service de quelles stratégies et de quelles politiques ?

 * Existe-t-il un intérêt stratégique européen ?

 * De l'épineuse question des objectifs stratégiques de l'Union européenne

 * Influence européenne : la nécessité d'un changement de paradigme (Notre Europe – Institut Jacques Delors)

 * Objectifs politiques, principes, valeurs et intérêts en jeu au sein de l'Union européenne dans la double perspective politique et stratégique, par André Dumoulin

 * "PREPARING FOR THE FUTURE" : Speech by President of the European Council Herman Van Rompuy to the Brussels Forum of the German Marshall Fund (Brussels, 15 March 2013)

 * Réviser en profondeur la stratégie européenne de sécurité ! De la nécessité et de l'urgence (1)

 * Réviser en profondeur la stratégie européenne de sécurité ! De la nécessité et de l'urgence (2)

 * Interrogations préalables à l'établissement d'un ‘concept stratégique global’ pour la politique de Sécurité de l'Union européenne

 * Europe politique : un espoir est-il raisonnable ? par Alain Richard (Revue Politique étrangère)

 * L'Union européenne cède à toutes les exigences des Etats-Unis, même à celles qui sont contraires à ses principes les plus fondamentaux  

 * Penser la stratégie signifie aujourd'hui penser et agir de manière à la fois globale et systémique      

 * Bâtir une défense commune pour assurer l’autonomie politique et stratégique de l’Union européenne ! Du constat d’absence d’un tel projet politique dans l’agenda européen !    

 * http://www.regards-citoyens.com/article-les-enjeux-du-dialogue-strategique-a-l-echelle-franco-allemande-note-du-cerfa-n-96-ifri-108494688.html

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article