Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

Avec ses dix ans d'expérience et ses trois numéros par an, la jeune revue " Politique européenne " est encore peu connue en dehors des milieux de l'enseignement et/ou de la recherche en science politique intéressés par la construction européenne. Le n° 1 (avril 2000) portait sur " La recherche en science politique et l'Union européenne " ; le n° 28 (printemps 2009) traite des " Elections européennes ". Mais c'est le N° 26 qui retient ici notre attention par l'originalité de son sujet. Dirigé par la directrice de la revue, Céline Belot, et Christophe Bouillaud, tous deux de Sciences Po Grenoble, ce numéro contient neuf contibutions, toutes intéressantes, qui avaient, dans une première version, été présentées et discutées lors d'un colloque organisé en décembre 2007 à Grenoble, sous les auspices de la Section d'études européennes de l'Association française de Science politique.

Nous nous contenterons de présenter ici l'excellente contribution intoductive de Céline Belot et Christophe Bouillaud, incitant le lecteur - voire l'électeur - à aller plus loin. Tout d'abord, un constat : " Pendant longtemps, la question de la place des citoyens dans le processus d'intégration européenne n'a suscité que peu d'intérêt parmi les acteurs et observateurs de ce dernier ". Et " rares sont les travaux consacrés à l'étude de la formation d'une communauté de citoyens au niveau européen ". Ensuite, une question : " Une communauté politique : pour quoi faire ? " Réponse : " Si l'on fait l'Europe, si l'Europe se construit, c'est très officiellement parce qu'il s'agit de créer les Européens ". Et nos auteurs de rappeler les mots de Jean Monnet, que l'on oublie parfois : " Nous ne coalisons pas des Etats, nous unissons des hommes ". Enfin, une orientation de recherche : les obstacles structurels à l'existence d'une communauté de citoyens (langues diverses, espaces médiatiques étanches) ; les valeurs communes des Européens ; la mobilité des personnes et rencontre de l'Autre ; les sentiments, et notamment " le sentiment de dépendance mutuelle fondée sur la conscience d'un intérêt commun ". Sur ce dernier point, nos auteurs soulignent l'importance des recherches rendues possibles par l'Eurobaromètre, notamment par les enquêtes sur " la confiance entre les peuples ".

La place manque ici pour présenter comme il conviendrait les neuf contributions présentées par des auteurs de diverses nationalités, sur des sujets tels que : l'apport d'Habermas et du modèle de " patriotisme institutionnel " ; l'importance des programmes européens transnationaux pour une meilleure connaissance de l'Etranger ; le rôle des activités transfrontalières (expériences des vilels de Mulhouse et de Perpignan) ; le regard porté par les nationaux sur les clandestins comme facteur d'intégration des premiers ; le potentiel affectif des stéréotypes nationaux et européens ; l'indifférence des Français et des Belges francophones pour leurs voisins européens ; la relation entre proximité géo-historique, confiance et sympathie entre les peuples (d'après les indicateurs de l'Eurobaromètre) ; enfin - pourquoi pas ? - l'importance du football comme passion partagée ou encore de la coopération internationale en matière d'armement  ... Le lecteur appréciera la valeur actuelle et prospective de ce numéro de " Politique européenne ". Nous laisserons les derniers mot aux directeurs du colloque et de cette publication qui se sont demandé - et demandent à leurs lecteurs - " s'il existe entre les Européens (de l'UE) autre chose que la cohabitation tranquille de nationalités diverses sur les autoroutes de France, dans un camping de la Mer Méditerranée ou devant la vitrine d'un H&M ". La réponse est peut-être incertaine, mais l'Amour - même entre Européens - est souvent imprévisible. 

                                                                                           *         *        *

" Amours et désamours entre Européens. Vers une communauté politique de citoyens ? "
L'Harmattan (5-7 rue de l'Ecole Polytechnique, F - 75000 Paris - Internet : www.editions-harmattan.fr).
Revue " Politique européenne ", n° 26, 2008, 260 p., 22,50 € 
ISBN 978-2-296-07486-6

Nb : Ces éléments d'analyse sont extraits de la rubrique " Bibliothèque européenne " du Bulletin Quotidien Europe n° 9907/826 en date du 26 mai 2009, avec l'aimable autorisation de l'Agence Europe

Partager cette page

Repost 0
Published by

Penser pour agir !

" Je préférerai toujours les choses aux mots,
et la pensée à la rime !
 "
 

(Voltaire)

 

" L'homme libre est celui qui n'a pas peur d'aller

jusqu'au bout de sa pensée "

(Léon Blum)

 

"La démocratie est d'abord un état d'esprit"

(Pierre Mendès France)  

 

 

Recherche

Catégories